L’évolution politique de la Ve République: la droite au pouvoir (1958-1981)

  • 1958-1969: la République gaullienne
  • 1969-1974: Pompidou ou le néo-gaullisme
    • Georges Pompidou poursuit la politique de De Gaulle (néo-gaullisme)
    • Il meurt avant la fin de son mandat (le 2 avril 1974): l’intérim est assuré par le Président du Sénat qui organise de nouvelles élections.
  • 1974-1981: Valéry Giscard d’Estaing et la volonté de modernisation de la France et des relations entre les Français et le Président

La naissance et la Constitution de la Vème République

La naissance de la Vème République:

Les institutions de la Vème République:

  • Un ppt de l’académie de Poitiers présentant l’organigramme des institutions de la Vème République: ici

Un système qui s’essouffle? Un système qui, en tous cas, provoque des débats sur plusieurs questions:

  • Le pouvoir important détenu par le président de la République est dénoncé par certains dès le début (caricature de De Gaulle en « monarque républicain »)
  • Le mode de scrutin majoritaire aux législatives donne davantage de poids aux grands partis: certains réclament un scrutin davantage proportionnel pour que les petits partis soient mieux représentés. (explication en 2017 du scrutin proportionnel et majoritaire uninominal à deux tours)
  • Certains veulent seulement une réforme des institutions, d’autres réclament même une VIème République.

L’Algérie de 1954 à 1962

Pourquoi la décolonisation de l’Algérie s’est-elle faite dans la violence et quelles en ont été les conséquences?

A. A partir de 1954, la politique française radicalise le nationalisme algérien:

B. Le referendum de 1961 aboutit à l’indépendance de l’Algérie, mais le bilan humain est terrible:

Les vidéos pour le travail sur l’Algérie:

Décolonisation et construction de nouveaux Etats

Pourquoi la décolonisation ne parvient-elle pas à faire émerger et à stabiliser le tiers-monde ? (expression d’Alfred Sauvy, économiste et démographe français, créée en 1952)

  • Des cartes pour mieux comprendre le contexte géopolitique du sujet:
    • Les empires coloniaux en 1945 et les mouvements de contestations anticoloniaux: carte ici.
    • La décolonisation en Afrique et en Asie: carte ici.
    • Le tiers-monde entre deux blocs dans les années 1970: carte ici.
  1. Pourquoi la Seconde Guerre mondiale permet-elle la décolonisation?
    1. Les grands empires coloniaux sont affaiblis par la guerre
    2. Les nationalismes et l’anticolonialisme s’affirment dans les colonies
    3. Le contexte international est défavorable à la colonisation
  2. Quelles sont les étapes et les modalités de la décolonisation?
    1. La décolonisation commence en Asie du Sud
    2. La décolonisation se poursuit en Afrique sub-saharienne
    3. La décolonisation se termine au Maghreb et en Afrique australe
  3. Pourquoi les États issus de la décolonisation n’arrivent-ils pas tous à émerger?
    1. L’émergence du tiers-monde et le refus de l’alignement sur les deux blocs
    2. L’éclatement politique et économique du tiers-monde
    3. L’échec de l’émergence de beaucoup d’États issus de la décolonisation explique en partie la diversité des Sud

Centres d’impulsion et inégale intégration des territoires à la mondialisation

 

Un peu de vocabulaire utile en Géographie

Nord, Sud, Tiers Monde, NPIA, BRICS, PIGS, etc… Vous êtes perdu-e-s entre tous ces sigles ? Cédric Ridel (Lycée Marguerite Duras, Hô Chi Minh-Ville, Vietnam) vous propose un très utile diaporama (à regarder en plein écran) pour vous éclaircir les idées. Et sur la limite Nord-Sud, vous pouvez lire les explications de Vincent Capdepuy.

Quant à la notion de puissance, elle a été précisée par Joseph Nye qui a distingué hard, soft et smart power. (exemple : vidéo sur les changements de pouvoir au XXIe siècle)

Une ville mondiale Shanghai

Shanghai est le principal port chinois et une métropole dynamique en plein essor. Elle correspond à la définition de ville mondiale et est l’un des symbole de l’émergence de la Chine qui serait devenue depuis peu la deuxième puissance économique mondiale (selon le FMI).

Sa situation exceptionnelle a fait d’elle un grand port de commerce depuis le XIXème siècle où des concessions étrangères se sont installées. Le Bund est le symbole de cette période (aujourd’hui et ses immeubles de l’époque coloniale). La politique d’ouverture économique du gouvernement chinois depuis Deng Xiaoping a permis la création d’une zone économique spéciale à Shanghai en 1990 (attention: site officiel du gouvernement chinois). De grandes FTN et une place boursière s’y sont installées pour profiter de sa situation sur un littoral chinois en pleine expansion. Shanghai attire les IDE. La ville est aussi un pôle industriel spécialisé en particulier dans l’électronique et développe son pôle de services. La ville est aussi attractive pour les ruraux des campagnes pauvres de l’intérieur de la Chine (exode rural). Ces ouvriers viennent travailler dans les usines de Shanghai employant une main d’oeuvre nombreuse aux salaires bas. Shanghai est donc insérée dans les flux de la mondialisation.

Le prestige du classement des universités de Shanghai, l’exposition universelle de 2010, les grands parcs d’attraction…lui assurent un rayonnement culturel international et attirent les touristes.

Le développement du littoral chinois a aussi permis à Shanghai de devenir le premier port chinois: la construction du port en eau profonde de Yangshan  a contribué au développement de la ville et à son insertion dans les flux maritimes mondiaux. Le quartier d’affaire de Pudong avec ses gratte-ciel modernes est la vitrine de la ville et le symbole de son attractivité et de sa modernité.

L’attractivité et le développement de Shanghai ont aussi permis l’aménagement de la vallée du Yangzi. Shanghai est un centre d’impulsion pour sa région.

La ville de Shanghai se transforme et s’étend pour accueillir de nouvelles infrastructures, mais aussi parce que c’est une ville attractive en pleine expansion.

A l’image du pays, elle est cependant confrontée à des problèmes, en particulier de fortes inégalités sociales entre une minorité riche qui a profité du décollage économique et une majorité de pauvres (ouvriers en particuliers)… ce qui provoque des tensions et des grèves. Les ouvriers pauvres vivent dans des quartiers défavorisés, précaires.

Le développement économique de Shanghai pose également des problèmes environnementaux. A l’image d’autres grandes villes chinoises (comme Beijing), les nouveaux aménagements et les nouvelles constructions peuvent entraîner la destruction de quartiers historiques, pour construire de nouvelles infrastructures le mitage d’espaces ruraux. La pollution de l’eau et de l’air par les usines et les transports est importante.

Pour compléter votre fiche de travail :

L’Amérique Latine: entre domination traditionnelle des États-Unis et remise en cause du leadership américain

Les documents ci-dessous illustrent l’histoire des relations entre les États-Unis et l’Amérique Latine, pendant la guerre froide et depuis la fin de cette période. Ce billet reprend (avec des modifications, des mises à jour, des compléments…) les documents proposés par le site Guppy de l’académie de Grenoble.

I – Pendant la Guerre froide, les États-Unis dominent la plupart des pays d’Amérique Latine et soutiennent des dictatures (1945 – années 1970)

L’oncle Sam-Gepeto /
Le vieux marionnettiste/
voulut faire un automate/
pour accompagne ses vieux jours./
L’oncle Sam-Gepeto, ce vieux/
voulut faire une marionnette qui lui obéisse au doigt et à l’oeil/
C’est Pinocho, pino, Pinochet/
C’est un bon gars, comme vous le voyez/
Bien dressé, bien soumis/
Il parle espagnol, mais il pense en anglais/
Oh Yes!/
Ce Pinocho, pino, Pinochet/
Il apprend tout en moins de deux/
Il sait si bien faire les singeries/
Que lui a enseigné son oncle impérialiste/
Qu’il a tout du chimpanzé./

l’oncle donna à la marionnette
un uniforme flambant neuf
deux galons brillants
et le fameux képi officiel.
Il lui donna des décorations,
des médailles des pieds à la tête
et sur ses larges épaules
les cinq étoiles de l’iniquité.
Mais comme toute les poupées
même si c’est un jouet recherché
son destin cruel le rattrape…
à la fin la corde doit céder.
Et maintenant, que vienne le changement,
au diable tant de folies!
Et dans la benne à ordure
atterrira la marionnette

Source : chanson de Carlos Mejia Godoy: « Pinocho ».

  • Les États-Unis ont développé des alliances avec des dictatures d’Amérique Latine et ont du poids dans les économies des États latino-américains. Le continent est majoritairement dans le bloc de l’ouest mais avec des limites: à Cuba (révolution cubaine; crise de Cuba en 1962), et dans plusieurs pays où des guérillas révolutionnaires communistes se sont développées (carte)

II – Après la Guerre froide les États-Unis restent dominants mais de manière moins directe en Amérique Latine:

  • Article sur l’aide américaine contre le narcotrafic, instrument de l’influence américaine.
  • La création de l’ALENA (signature en 1992, entré en vigueur en 1994)

III – Aujourd’hui une nouvelle géopolitique et une remise en cause de la domination des États-Unis:

Le jeu des puissances dans un espace mondialisé de 1945 à nos jours…

A la fin de la seconde guerre mondiale d’importants espoirs de paix existent symbolisés par la création de l’ONU en 1945. Mais il n’y a pas d’apaisement dans les relations internationales du fait des divisions entre les grands vainqueurs de la guerre: les Etats-Unis et l’URSS. En 1947 c’est le début de la guerre froide entre les deux superpuissances. Elle prend fin en 1991. Après cette période, les relations internationales se compliquent et aboutissent à la mise en place d’un monde multipolaire.

Comment ont évolué les rapports de force entre les grandes puissances depuis 1945? Quelles sont les causes et les conséquences de ces relations sur l’ordre géopolitique international? 

I – L’entrée du monde dans la guerre froide: 1947-1949

Comment se met en place et comment fonctionne le monde bipolaire de la guerre froide? 

  1. La rupture de l’alliance américano-soviétique
  2. La bipolarisation du monde et la crise de Berlin, symbole de la guerre froide
    • Comme l’Europe, le monde est finalement divisé en deux blocs: le bloc de l’Est (dominé par l’URSS) et le bloc de l’ouest (dominé par les Etats-Unis)
    • deux idéologies concurrentes s’opposent (Doctrine Truman, Plan Marshall, réponse de Jdanov-lire les deux derniers paragraphes-)
    • Impérialisme et « chasse aux sorcières » se développent dans chaque camp
      • L’URSS soutient les partis communistes des pays du bloc de l’ouest et dans le monde pour « faire triompher le communisme à l’ouest » (22 septembre 1947: création du Kominform).
      • Les Etats-Unis veulent stopper la « contagion communiste »
      • L’URSS et les Etats-Unis utilisent la propagande pour faire la promotion de leur modèle (« American dream » pour les Etats-Unis, modèle soviétique…)
      • Le sénateur Mccarthy veut éliminer le communisme aux Etats-Unis, l’anticommunisme américain est aussi dans les médias (lien entre le contexte de la guerre froide et les films d’exploitation américains: documentaire avec Joe Dante – 5’35 à 15’00 notamment)
      • en URSS les personnes soupçonnées « d’activités contre-révolutionnaires » ou d’espionnage sont déportées au goulag.
    • Le blocus de Berlin en 1948-49 est à la fois la première crise et le symbole de la Guerre Froide (fin du blocus)

II. La fin de la guerre froide et du monde bipolaire: 1989-1991

Pourquoi le bloc soviétique s’effondre-t’il à partir de 1989?

  1. La guerre fraîche du président américain Ronald Reagan
  2. Les difficultés de l’URSS
  3. L’implosion du bloc soviétique

III. Les nouvelles conflictualités et les nouveaux rapports de force au début du XXIème siècle

Comment passe-t’on d’un monde plutôt unipolaire, dominé par les Etats-Unis, à un monde multipolaire?

  1. L’hégémonie des États-Unis au début des années 1990 est rapidement contestée
  1. Avec l’émergence de puissances concurrentes, le monde devient multipolaire.

 

Programme d’histoire et de géographie des STMG

Vous trouverez le lien vers le programme ici.

Rappel: pour chaque thème vous étudierez un seul sujet d’étude au choix parmi les deux sujets proposés.

Vous trouverez ici un récapitulatif de toutes vos épreuves du baccalauréat avec leurs coefficients ( coef. 2 pour l’histoire géographie).

Vous trouverez ici les sujets du bac 2018.