Chapitre 9. L’énergie et l’eau : des ressources à ménager et à mieux utiliser

Géographie

Ressources naturelles : richesses présente naturellement sur un territoire que l’homme peut exploiter.

Fiche dessin de presse sur la gestion de l’eau dans le Monde

Comment gérer des ressources en énergie et en eau limitées alors que les besoins sont de plus en plus importants  ?

I- Etude de cas 1 : l’eau, une ressource essentielle de la région du Mékong

Comment l’eau est-elle utilisée et gérée dans la région du Mékong ?

Fiches sur la gestion de l’eau dans la région du Mekong

Chapitre 8 : L’affirmation de l’Etat monarchique dans le royaume des Capétiens et des Valois (XIIe-XVe s.)

Histoire

A recopier dans le cahier. Pour le 11/05 pour les 5eD et pour le XXX pour les 5eG

*** Monarchie : régime politique dans lequel le pouvoir est exercé par une seule personne, le plus souvent par un roi.

Etat : pays ayant un territoire délimité par des frontières et organisé par un pouvoir construit.

Dynastie : suite plus ou moins longue de rois ou d’empereur appartenant à la même famille. Au Moyen Age, le royaume de France est dirigé par deux dynasties, les Capétiens puis les Valois.

En 987, Hugues Capet devient roi de France et fonde la dynastie capétienne. Mais lui et ses successeurs ont peu de pouvoir en dehors du domaine royal.

Domaine royal : territoire qui appartient au roi, sur lequel il exerce directement son pouvoir.

Comment le pouvoir royal s’est-il affirmé puis renforcé entre le XIe et le XVe siècle  ?

I- Des premiers Capétiens à l’affirmation d’une autorité royale, souveraine et sacrée (XIe-XIIIe s) ***

Comment les rois de France affirment-ils leur autorité à partir du milieu du XIIe s et comment cela aboutit-il à la construction d’un Etat au XIIIe s ?

Fiches sur la bataille de Bouvines

Corriger et compléter votre rédaction à partir du texte suivant. Pour le lundi 18 mai pour les 5eD et pour le 02 juin pour les 5eG

         *** Au début du règne de Philippe-Auguste, le roi de France contrôle mal le royaume de France : son domaine royal centré sur Paris est relativement petit et le reste du royaume est au main de grands seigneurs. Près de la moitié du territoire français appartient d’ailleurs au roi d’Angle, Jean.

         En 1204, sous prétexte que le roi d’Angleterre refuse de lui rendre hommage pour ses seigneuries françaises, Philippe Auguste chasse les Anglais du royaume de France. Jean, roi d’Angleterre est donc privé de ses possessions françaises (c’est pour cela qu’on l’appela Jean-sans-terre). Mécontent, Jean s’allie avec l’empereur du Saint-Empire romain germanique et des seigneurs français de Nord de la France, le comte de Flandres et le comte de Boulogne. Ces deux seigneurs trahissent donc le roi de France puisque ce sont normalement ses vassaux et lui doivent obéissance. Cette coalition attaque la France en 1214 à la fois dans le Poitou et à Bouvines pour diviser son armée.

         La bataille de Bouvines se déroule le dimanche 27 Juillet 1214 près de Bouvines dans le comté de Flandre dans le Nord de la France. Les troupes françaises sont attaquées par l’armée coalisée (composée de soldats germaniques et flamands car les Anglais combattent dans le Poitou) par surprise un dimanche, journée où normalement les combats n’ont pas lieu au Moyen Age (c’est la « trêve de Dieu » puisque le dimanche est un jour sacré pour le chrétiens). Au début de la bataille, les soldats germaniques et flamands dominent les combats et l’armée française est en difficulté. Philippe-Auguste est mis à terre et évite de peu d’être tué par le comte de Boulogne. Le roi de France ne doit son salut qu’à l’intervention in extremis de ses chevaliers. Puis, une faille dans les rangs de la coalition facilite une percée française et renverse le sens de la bataille : la majeure partie de l’arrière garde germanique et flamande voyant ses premières lignes se replier, fuit en débandade. L’armée de Philippe Auguste encercle le reste de la coalition et remporte la bataille.

         Par ailleurs, elle capture de nombreux ennemis, notamment les comtes de Flandres et de Boulogne, les vassaux du roi de France qui l’ont trahit. L’empereur Othon échappe, quant à lui, de justesse aux chevaliers français. Afin d’être libérés les traites doivent payer une rançon conséquente et sont échangés contre leur fils ou leur neveu (qui restent donc auprès du roi de France). Ces mesures permettent à Philippe-Auguste de s’enrichir et de s’assurer que ses vassaux ne le trahiront plus. De plus, le roi de France fait détruire toutes les forteresses des comtés de Flandres et de Boulogne. Ici, Philippe-Auguste agit avec fermeté mais il fait également preuve de clémence car aux petits seigneurs qui l’ont trahi, il ne leur demande que de lui prêter à nouveau hommage et renouveler leurs vœux de fidélité et d’obéissance.

         Ainsi, grâce à la bataille de Bouvines mais aussi à ses victoires dans le Poitou contre les Anglais, le roi de France affirme davantage son autorité et reprend énormément de fiefs au roi d’Angleterre. En 1224, à la fin du règne de Philippe-Auguste, les Anglais ne possèdent plus en France que la Guyenne. Par ailleurs, la bataille de Bouvines a également permis au roi de France d’affirmer son pouvoir auprès de ses vassaux : les grands seigneurs lui obéissent désormais plus et craignent d’avantage de le trahir.***

Fiche sur l’affirmation de l’autorité royale

A recopier dans le cahier. Pour le 25 mai pour les 5eD et pour le XXX pour les 5eG

*** A partir du milieu du XIIe s, les rois tentent d’affirmer leur pouvoir notamment en menant des guerres (ex pour le royaume de France de la bataille de Bouvines, 1214) et en obligeant les grands seigneurs à leur rendre l’hommage et à respecter leur serment.

Les rois de France (ex : Philippe-Auguste, Louis IX, Philippe IV) imposent alors progressivement leur autorité en agrandissant le domaine royal, en renforçant l’administration (baillis et sénéchaux) et en sacralisant la personne du roi (sacre dans la cathédrale de Reims).

A la fin du règne de Philippe IV Le Bel, le système féodal a laissé place à un système monarchique  : un Etat est créé.***

II- L’affirmation d’un Etat  : entre crises et reconstruction (XIV-XVe s)

Quelles crises connaît le royaume de France aux XIV-XVe s et comment s’en sort-il grandi ?

Fiches crises et reconstruction du royaume de France

Corriger et compléter votre rédaction à partir du texte suivant. Pour le lundi 08 juin pour les 5eD et pour le 22 juin pour les 5eG

        *** Aux XIV-XVe siècles, la monarchie française connaît plusieurs crises qui l’affaiblit.

        Tout d’abord, le royaume de France est traversé par une crise dynastique au XIVe s : en effet, alors que depuis Hugues Capet le pouvoir chez le roi de France avait toujours pu être transférer de père au fils aîné, les trois fils de Philippe IV (après avoir régné l’un après l’autre) meurent sans descendance masculine. Le pouvoir devrait donc revenir à l’homme ayant avec eux le lien familial le plus proche, c’est-à-dire leur neveu (le fils de leur sœur), Edouard. Mais Edouard est aussi l’héritier de la couronne d’Angleterre (sa mère est mariée à Edouard II, le roi d’Angleterre). Pour les seigneurs français, il est hors de question que la France soit gouvernée par le roi d’Angleterre. Les juristes vont donc retrouver une vieille loi franque (de l’époque de Clovis), la loi salique, qui affirme que les femmes ne peuvent pas hériter du pouvoir (être reine, c’est déjà le cas) mais surtout qu’elles ne peuvent pas transmettre le pouvoir (une fille de roi ne peut donc pas transmettre le pouvoir à son fils). Cette loi exclue Edouard de la succession à la couronne de France. Pour se conformer à la loi salique, c’est Philippe, le cousin des trois derniers rois et le neveu de Philippe IV (il est le fils du petit frère de Philippe IV) qui devient roi de France sous le nom de Philippe VI. Avec ce roi, c’est une nouvelle dynastie (famille) qui monte sur le trône de France, les Valois, qui doivent alors imposer leur nouveau pouvoir royal et affronter les rois anglais qui se revendiquent roi de France lors de la guerre de Cent ans.

        De plus, la guerre de Cent ans (1337-1453) affaiblit le royaume. En effet, dans un premier temps, les Anglais, alliés aux Bourguignons (qui sont normalement des vassaux du roi de France), remportent énormément de batailles. Le roi, Jean II, est fait prisonnier lors de la bataille de Poitiers en 1356. En 1415, les Anglais et les Bourguignons contrôlent les trois quarts du royaumes de France, dont Paris. En 1420, le roi de France Charles VI, sous l’emprise de son oncle bourguignon, déshérite même son fils, Charles, de la couronne de France, au profit du roi d’Angleterre, Henry V. La guerre ravage les campagnes françaises et la population subit à plusieurs reprises des périodes de disette et de famine. Cependant, depuis Chinons, où il s’était réfugié, Charles VII, le fils déshérité, parvient, avec l’aide de Jeanne d’Arc, à reconquérir Orléans puis Reims où il se fait sacrer roi de France. Ensuite, les victoires s’enchaînent et les Français font progressivement reculer les Anglais, jusqu’en 1453 où la guerre est définitivement remportée par les Français. Le pouvoir royal français est affaibli par ce long conflit.

        Cependant, Louis XI (1461-1483) parvient à rétablir le pouvoir royal. Ainsi, il combat et met définitivement fin à la Ligue de Bien public. Cette Ligue est une alliance de grands seigneurs français dominés par le duc de Bourgogne (qui était allié aux Anglais pendant la guerre de Cent ans) et qui refusent de se soumettre au roi de France. Grâce à ses stratégies militaires et diplomatiques et à la constitution d’une armée de métier (avant les soldats n’étaient professionnels), Louis IX parvient à démanteler la Ligue du Bien public et affirme encore plus fort son pouvoir royal (notamment vis-à-vis des grands seigneurs).

        Ainsi, après avoir connu des crises graves et avoir été en danger la monarchie française parvient à rétablir son autorité et le pouvoir des rois de France en sort grandi et renforcé.***


Fiche de révision

Je sais classer chronologiquement :

  • les rois de France que nous avons étudier en cours : Hugues Capet, Philippe Auguste, Louis IX, Philippe IV le Bel, Charles VII et Louis XI

Je sais raconter et expliquer :

  • la bataille de Bouvines, comme événement important de l’affirmation du pouvoir royal

Je sais décrire et expliquer :

  • les moyens utilisés par les rois de France pour assoir leur pouvoir aux XII-XIIIe s.

  • les difficultés rencontrées par les rois de France aux XIV-XVe s et la façon dont elles se terminent.

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • monarchie

  • Etat

  • domaine royal

  • dynastie

  • bailli / sénéchal

 

Chapitre 7 : Les villes au Moyen Age (XII-XVe s)

Histoire

Au Moyen Age, en Europe de l’Ouest, seulement un habitant sur dix vit en ville. Cependant à partir du XIIe les villes connaissent un véritable essor : elles s’agrandissent et s’enrichissent. Une nouvelle façon de vivre (différente qu’à la campagne) s’y développe.

Comment expliquer l’essor des villes au Moyen Age en Europe de l’Ouest ? Comment y vit la population ?

Lors de ce chapitre, vous avez commencé par faire un escape game numérique OU vous avez travaillé sur Bruges.

Pour faire ou refaire l’escape game, c’est ici !

Fiches sur Bruges (si vous les avez faites et que vous n’avez pas fait l’escape game)

A recopier dans le cahier. Pour le 04 mai pour les 5eD. Pour le XXX pour les 5eG.

*** I- L’essor des villes au Moyen Age

Comment se développent les villes au Moyen Age ?

Au Moyen Age, à partir du XIIe s, les villes d’Europe de l’Ouest se développent grâce au commerce. Ainsi, elles attirent de plus en plus d’habitants et s’étendent au delà des remparts dans les faubourgs. Elles s’enrichissent également. Les villes dont l’essor est le plus important se situent entre l’Italie du Nord et les Flandres (actuelle Belgique/nord de la France), en passant par les foires de Champagne car ce sont des villes très commerciales.

Faubourg : quartier récent construit au delà des remparts de la ville.

Comment s’organise le pouvoir dans les villes au Moyen Age ?

Au Moyen Age, la terre et donc les villes appartiennent à des seigneurs (des comtes, des ducs etc). Cependant ces seigneurs ne dirigent pas seuls ces villes. Ils délèguent (= ils donnent) une grande partie de leur pouvoir aux bourgeois de la ville qui sont de riches artisans ou marchands. Il choisit parmi ces bourgeois une dizaine d’hommes, qu’on appelle échevins ou consuls, pour former leconseil communal (ou le conseil de la Commune). Ce conseil communal est chargé d’administrer la ville. Dans le Nord de l’Europe, un document, qu’on appelle une charte de franchise, fixe les pouvoirs du conseil communal et du seigneur pour chaque ville.

Charte de franchise : acte par lequel dans le Nord de l’Europe un seigneur cède une partie de ces pouvoirs aux habitants de la ville.

Conseil communal : conseil qui dirige une ville au Moyen Age, qui est composé de riches marchands ou artisans que l’on nomment échevins ou consuls.

Bourgeois : personne bénéficiant de droits politiques (qui peut être choisi comme échevins ou consuls) et de privilèges au sein d’une ville et qui est issue d’une riche famille de marchands ou d’artisans de la ville

II- L’organisation de la vie quotidienne dans les villes au Moyen Age

Qui sont les habitants des villes et comment y vivent-ils au Moyen Age ?

Dans les villes au Moyen Age, ceux et celles qui travaillent sont principalement des artisans (ex : boulanger, cordonnier, tailleur de pierre, tisserand). Tous les artisans qui pratiquent la même activité professionnelle sont regroupé dans un même métier. Chaque métier possède un règlement strict auquel chacun doit se plier sous peine d’être exclu du métier (et donc de ne plus pouvoir travailler). Chaque métier est dirigé par les maîtres. Chaque maître est à la tête d’un atelier qui fabrique et vend un produit. Il dirige des salariés qui doivent lui obéir : des jeunes apprentis aux compagnons expérimentés. Tous les ateliers du même métier se trouvent dans la même rue.

Ainsi, au sein des métiers, la hiérarchie entre les individus est importante. Tous les artisans n’ont pas le même niveau de vie. Seulement les maîtres des métiers les plus aisés et les riches marchands font partie des bourgeois.

Métier : organisation professionnelle au sein des villes au Moyen Age. Il regroupe toutes les personnes pratiquant la même profession, fixe un règlement que tous doivent suivre et impose une hiérarchie stricte entre ses membres.

III- L’Eglise, un rôle spécifique dans les villes au Moyen Age

Comment l’Eglise marque-t-elle les villes au Moyen Age ?

Comme dans les campagnes, l‘Eglise est omniprésente dans les villes. De nombreux bâtiments religieux parsèment les villes médiévales. Dans chaque grande ville se trouve une immense cathédrale pour glorifier Dieu et montrer à chacun la puissance de l’Eglise. Ces cathédrales très hautes et très lumineuses, de style gothique, apparaissent à la fin du XIIe s grâce à des innovations architecturales (la clef de voûte permet de monter plus haut le plafond des cathédrale et les arcs boutants à l’extérieur permettent de porter ses hauts murs).

Par ailleurs, l’Eglise vient en aide, dans les ville aux plus pauvres en les accueillant dans les Hôtels-Dieu ; lieu où elle soigne également les malades. Elle participe donc réellement à la vie collective.

Par ailleurs, dans les grandes villes les premières universités apparaissent. Les professeurs sont des hommes du clergé et ils dispensent un enseignement conforme aux croyances du christianisme et aux règles de l’Eglise.

Hôtel-Dieu : hôpital tenu au Moyen Age par des membres du clergé.***


Fiche de révision

Je sais localiser et situer :

  • les villes étudiées en classe : Bruges, Toulouse, Sienne et Assise.

  • Les lieux où se trouvent les plus grandes villes aux Moyen Age

Je sais décrire et expliquer :

  • l’essor des villes et du commerce au Moyen Age

  • la répartition des pouvoirs dans les villes au Moyen Age (entre le seigneur et le conseil communal…)

  • les différentes activités des personnes habitants en ville : artisans organisés en métier, commerçants…

  • la place de l’Église dans les villes au Moyen Age

Je sais décrire :

  • la ville que j’ai étudiée en classe : Bruges, Toulouse, Sienne ou Assise.

  • une cathédrale gothique

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Faubourg

  • Conseil communal /échevins / consuls

  • Bourgeois

  • Charte de franchise

  • Métier

  • Hôtel-Dieu

Chapitre 6 : La vie dans les campagnes au Moyen Age (XIe-XVe s) : la domination des seigneurs et l’encadrement de l’Eglise

Histoire

En Europe de l’Ouest, plus neuf personnes sur dix vivent à la campagne au Moyen Age.

Comment les seigneurs dominent-ils les campagnes ? Comment l’Eglise exerce-t-elle un contrôle des sociétés rurales ?

I- Les seigneurs dominent les campagnes

A- La seigneurie, le cadre de la domination du seigneur

En quoi la seigneurie est-elle le cadre de la domination du seigneur sur les paysans ?

Fiches organisation d’une seigneurie

Seigneurie : territoire sur lequel le seigneur exerce son pouvoir.

Réserve : terre que le seigneur garde pour lui-même, qu’il fait cultiver par des paysans salariés et d’autres soumis à la corvée.

Tenures : terres que le seigneur louent aux paysans en échanges du cens et des corvées.

Corvée : travail gratuit et obligatoire effectué par les paysans pour le seigneur sur la réserve.

Banalités : taxes payées au seigneur pour l’utilisation obligatoire de son four, de son moulin ou de son pressoir.

B- Le seigneur et ses vassaux : la société féodale dans les campagnes

Quels sont les engagements qui lient les seigneurs aux XI-XVe s et régissent l’organisation de la société féodale ?

Fiches seigneurs et vassaux, hommage et pyramide féodale

Fief : terre donnée à un vassal par son seigneur en échange de sa fidélité

Hommage : cérémonie par laquelle un vassal devient l’homme d’un seigneur

Suzerain : seigneur qui reçoit l’hommage d’un autre seigneur

Vassal : seigneur ou simple chevalier qui se place sont la protection d’un autre seigneur

Système féodal/féodalité : ensemble des relations entre seigneurs et vassaux

C- La vie quotidienne des seigneurs laïcs et de leur entourage

Que nous apprend le calendrier des Très riches Heures du duc de Berry sur la vie des seigneurs laïcs au Moyen Age ?

Fiches sur la vie quotidienne des seigneurs (loisirs, adoubement…)

Adoubement : cérémonie par laquelle un individu devient chevalier.

II- Les paysans transforment les campagnes dans des conditions de vie difficiles

Comment vivent les seigneurs au Moyen Age ?

Fiche sur les travaux des champs

III- L’Eglise encadre la vie quotidienne des fidèles

En quoi l’Eglise est-elle omniprésente dans la vie des fidèles au Moyen Age ?

Fiches omniprésence de l’Eglise


Chapitre 4 / 5 : La croissance démographique dans le Monde

NB : Il s’agit du chapitre 4 pour les 5eD et du chapitre 5 pour les 5eG.

Géographie

Démographie  : l’étude de la population. On s’intéresse à son évolution.

Croissance démographique  : augmentation d’une population.

Comment caractériser la croissance démographique dans le Monde ? Quelles sont les conséquence de la croissance démographique sur les sociétés ?

I- Etudes de cas : Croissance démographique et développement en Inde et au Nigeria

Comment évolue la population de l’Inde ou du Nigeria ? Quelles sont les conséquences de cette croissance démographique sur le développement de ce pays ?

Fiches sur la croissance démographique et le développement de l’Inde OU Fiches sur la croissance démographique et le développement du Nigeria

A recopier dans le cahier. Pour le 27 mars pour les 5eG

*** L’Inde est un pays émergent qui compte aujourd’hui 1,3 milliards d’habitants (375 millions en 1950) et dépassera bientôt la Chine pour devenir le pays le plus peuplé au monde. Malgré la croissance démographique l’Inde a connu un développement (amélioration des conditions économiques et sociales) depuis 70 ans : chute de la mortalité infantile et de l’analphabétisme, forte hausse de l’espérance de vie et du revenu moyen. Cependant, les inégalités sociales restent très fortes. Le pays incite donc sa population à contrôler les naissances (la natalité a en effet baissé et la croissance démographique est moins rapide depuis 2010) grâce aux moyens de contraception. Cela permettrait que sa population ait mieux accès au logement, à l’électricité, à l’eau courante et à une alimentation équilibrée. L’arrivée massive de personnes dans les villes pose en outre de gros soucis de pollution et d’embouteillages.

Le Nigeria est un pays en développement qui compte aujourd’hui 183 millions d’habitants (45 millions en 1960), c’est le pays le plus peuplé d’Afrique. Sa population augmente très rapide depuis les années 1960 et plus encore depuis les années 1990, conséquence d’une natalité forte et d’une mortalité qui commence à diminuer. Entre 1960 et 2015, le Nigeria s’est développé parallèlement à la croissance démographique. La scolarisation, l’espérance de vie et le PIB/Habitants ont augmenté, la mortalité infantile a chuté. Cependant, les conditions de vie de sa population sont encore très difficile. Les problèmes et défis liés au nombre d’habitants restent très nombreux, notamment à Lagos : manque de logements (bidonvilles avec risques sanitaires), gestion des déchets, embouteillages, accès à l’électricité…***

II- La croissance démographique et ses défis dans le Monde

Quels sont les défis de la croissance démocratique dans le Monde ?

A recopier dans le cahier. Pour le 27 mars pour les 5eG

*** Natalité: nombre de naissances par an pour mille habitants.

Mortalité : nombre de décès par an pour mille habitants.

Vieillissement de la population : phénomène démographique, qui concernent actuellement les pays développés, où la part (le pourcentage) de personnes âgées (+ de 65ans) augmente.***

Fiches sur les défis de la croissance démographique + carte mentale


Contrôle à réviser pour le 05 mars pour les 5eD et pour le XXX pour les 5eG.

Fiche de révisions

Je sais situer et localiser :

  • les deux pays étudiés en classe  : l’Inde et le Nigeria.
  • une région du monde où la croissance démographique est élevée (Afrique subsaharienne par ex)
  • deux régions du monde où la croissance démographique est très faible (Amérique du Nord et Europe de l’Ouest par ex)

Je sais décrire :

  • la croissance démographique :
    en Inde
    au Nigeria
  • les défis démocratiques liés au niveau de développement  (les conditions de vie) :
    de l’Inde
    du Nigeria

Je sais expliquer :

  • le lien entre la croissance démographique et l’évolution des besoins essentiels d’une population.
  • le lien entre croissance démographique et niveau de développement d’une population.
  • les problèmes liés à l’évolution de la population dans les  :
    pays en développement et émergents.
    pays développés

Je sais lire et interpréter :

  • un planisphère où est représenté-e la croissance démographique
  • un graphique représentant l’évolution d’une population.

Je maîtrise le vocabulaire :

  • Croissance démographique
  • Natalité / mortalité
  • vieillissement de la population

Chapitre 3 / 4 : Richesse et pauvreté dans le Monde

NB : Il s’agit du chapitre 3 pour les 5eD et du chapitre 4 pour les 5eG.

Géographie

Richesse = abondance de biens (maisons, voitures…) et revenus (salaires, loyers…). Elle permet d’assurer des conditions de vie confortables

Pauvreté = manque d’argent pour vivre. Ne pas pouvoir accéder au bien-être (avoir accès à l’eau potable, à la nourriture, à un logement décent, à l’éducation, à la santé). Avoir des choix limités (par le manque d’argent, manque d’éducation…).

Comment sont réparties la richesse et la pauvreté dans le Monde ?

I- Des inégalités de développement à l’échelle planétaires (entre les Etats)

Comment mesurer le développement d’un Etat ? Quelles sont les inégalités de richesses à l’échelle du Monde ?

Fiche qu’est-ce que le développement d’un Etat

Développement : capacité d’un Etat à satisfaire le bien-être de sa population (alimentation, accès à l’eau, aux soins, à l’éducation, au logement) grâce à la production de richesses.

PIB / habitant : (PIB = Produit intérieur brut) il s’agit d’un indicateur économique qui nous renseignement sur les richesses produites en moyenne par un habitant dans un Etat pendant un an.

Mortalité infantile : nombre d’enfants morts avant l’âge de 1 an sur une année. (pour mille enfants entre 0 et 1 an)

Analphabétisme: le fait de ne savoir ni lire ni écrire.

Espérance de vie : le nombre d’année qu’une personne peut espérer vivre lorsqu’elle naît.

IDH  : est un chiffre qui s’exprime entre 0 et 1. Il combine trois indices pour mesurer le bien-être des populations  : l’espérance de vie, le niveau d’éducation et le niveau de vie.

Fiches sur les inégalités de développement entre les Etats

Pays développé : pays riche dans lequel l’ensemble des besoins essentiels est satisfait pour la quasi-totalité de la population.

Pays en développement  : pays pauvre dans lequel l’ensemble des besoins essentiels n’est pas satisfait pour une grande partie de la population

Pays émergent  : pays qui s’enrichit rapidement mais dont le niveau de développement est moyen : si les besoins essentiels de sa population sont de plus en plus satisfaits, encore un grand nombre de ses habitants vivent dans la pauvreté.

A recopier dans le cahier. Pour le jeudi 09 janvier pour les 5eD, pour le XXX pour les 5eG.

*** Les pays développés concentrent les 2/3 de la richesse mondiale alors qu’ils ne représentent que 17% de la population mondiale ; ils sont situés majoritairement dans en Amérique du nord, en Europe de l’Ouest en Asie de l’Est (Japon et la Corée du sud). Les pays en développement et PMA sont très pauvres (les 48 PMA produisent moins de 1% des richesses mondiales) ; ils sont principalement situés en Afrique subsaharienne et Asie du Sud. Dans les pays émergents (Chine, Inde, Brésil…) la situation économique s’améliore mais les populations restent pour beaucoup en situation de pauvreté. ***

II- Des inégalités de développement à l’échelle des Etats et des villes

Quelles sont les inégalités à l’échelle des Etats et des villes dans le Monde ?

Fiche sur les inégalités à l’intérieur des Etats et des villes.

A recopier dans le cahier. Pour le mardi 14 janvier pour les 5eD, pour le lundi 02 mars pour les 5eG.

*** Les inégalités de développement et de richesses sont présentes dans tous les Etats. Dans les pays développés, environ 15% de la population sont relativement pauvres et éprouvent des difficultés à s’alimenter, se loger et se soigner. Dans les pays en développement et émergents, les inégalités sont également très fortes. Les bidonvilles sans eau, électricité et réseaux d’évacuation des eaux usées côtoient les quartiers résidentiels tout équipés. ***


Contrôle à réviser pour le jeudi 23 janvier pour les 5eD et pour le XXX pour les 5eG.

Fiche de révision

Je sais décrire :

  • un paysage et en déduire le niveau de développement son Etat.

  • les conditions de vie d’une population dans un pays développé, un pays émergent, un pays en développe.

  • les inégalités de richesse et de pauvreté dans le Monde

  • les inégalités de richesse et de pauvreté qui existe dans les pays développés et dans les pays en développement

  • les inégalités de richesse et de pauvreté au sein des villes

Je sais lire et décrire :

  • un planisphère donnant des informations sur la richesse et/ou la pauvreté (l’IDH)

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Richesse / pauvreté

  • Développement / IDH

  • Mortalité infantile / espérance de vie / analphabétisme / PIB

  • bidonville

  • Pays développés / pays émergents / pays en développement