Chapitre 1 : Les aires urbaines dans une France mondialisée

Géographie.

Une aire urbaine : un espace urbain constitué d’une ville-centre, de banlieues et d’une couronne périurbaine.

Mondialisation : mise en relation des différentes parties du monde sous l’effet de l’accélération des échanges, favorisée par les progrès des transports et des télécommunication. Elle transforme les territoires et les sociétés.

Comment les aires urbaines organisent-elle le territoire français et le mettent-elles en lien avec le reste du Monde ?

I- Etude de cas : une aire urbaine capitale, Paris

Comment l’aire urbaine de Paris s’organise-t-elle ? Comment les Parisiens habitent-ils leur aire urbaine ? Quelle est la place de l’aire urbaine de Paris en France et dans le Monde ?

Voir les fiches-réponses de l’escape game

II- Des aires urbaines qui s’étalent

Comment les aires urbaines sont-elles structurées ? Quelles sont leurs dynamiques actuelles ?

Croissance urbaine : augmentation de la population vivant en ville

Voir le schéma sur les aires urbaines : structure et dynamiques

Périurbanisation : phénomène d’étalement de la couronne périurbaine, qui s’étend progressivement sur l’espace rural.

Mobilités pendulaires : déplacements quotidiens liés à l’emploi à l’intérieur d’une aire urbaine, de la périphérie au centre le matin et du centre à la périphérie le soir.

85% de la population française vivent aujourd’hui dans une aire urbaine. Ces aires urbaines s’étalent de plus en plus, on parle d’étalement urbain. Cela entraîne le mitage des campagnes, des difficultés de déplacements, notamment de banlieue à banlieue et une augmentation de la pollution (de l’air, des sols….).

III- Des aires urbaines qui dominent un territoire et qui rayonnent

Comment les aires urbaines organisent-elles le territoire français ?

Voir le croquis de localisation des 11 aires urbaines les plus peuplées.

Métropolisation : concentration des hommes et des activités dans les grandes villes.

Voir le croquis de synthèse.


Fiche de révision

Je sais situer :

  • les 11 premières aires urbaines de France

Je sais décrire et expliquer :

  • la structure d’une aire urbaine

  • l’étalement urbain (causes, processus, conséquences)

  • la répartition de la population sur le territoire (où se situent les régions de fortes densités, de faibles densités….).

  • le rayonnement d’une aire urbaine sur un territoire.

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • une aire urbaine

  • mondialisation

  • périurbanisation

  • les mouvement (ou mobilités) pendulaires

  • métropolisation

  • densité de population

Je sais réaliser :

  • un schéma de la structure et des dynamiques d’un aire urbaine, accompagné de sa légende

  • un croquis de la répartition spatiale de la population et ses dynamiques centrées sur les aires urbaines, accompagné de sa légende

Pour vous entraîner à localiser les grandes aires urbaines françaises vous pouvez vous rendre ici et là, (il faut vous inscrire sur le site pour y avoir accès, c’est gratuit).

Chapitre 0 : Entrer en 6e en Histoire-Géographie-EMC.

Qu’est-ce que l’Histoire ? la Géographie ? l’EMC ?

I- Se repérer dans le temps

Voir les fiches sur les repères temporels

Pour réviser comment lire et construire une frise chronologique, rendez-vous ici. NB : La vidéo s’adresse à tous les niveaux, donc pas d’inquiétude : pour le contrôle vous n’aurez pas de frise à construire entièrement mais il faut savoir lire une frise et savoir y placer des dates et des périodes données.

Pour réviser les grandes périodes de l’Histoire, les chiffres romains et la méthode pour savoir à quel siècle appartient une date, rendez-vous .

II- Se repérer dans l’espace

Voir les fiches sur les repères spatiaux

Pour réviser les grands repères spatiaux, rendez-vous ici.

Les règles d’or pour rédiger ses réponses en histoire, géographie et EMC

1- Je dois rédiger une phrase. Une phrase commence par une majuscule, comporte un sujet et un verbe, et finit par un point.

  • Consigne : Quelle est la capitale de la France ?
  • Réponse attendue : La capitale de la France est Paris.

2- Je dois répondre en reprenant les mots de la question…

  • Consigne : Qui était surnommé le « Roi Soleil » ?
  • Réponse attendue : Louis XIV était surnommé le « Roi Soleil ».

3- … sauf quand une question comporte les mots « évoluer » et « évolution », je ne les réutilise jamais. Je dois utiliser les mots suivants : « augmenter » (« augmentation ») ; « baisser » ou « diminuer » (« baisse », « diminution ») ; « stagner » (« stagnation »).

  • Consigne : Comment a évolué la population française entre 1970 et 2010 (voir doc 2) ?
  • Réponse attendue : Entre 1970 et 2010, la population française a augmenté, gagnant 13,12 millions d’habitants.

4- Quand j’étudie un texte, je dois numéroter les lignes des textes. Je dois justifier ma réponse : il faut citer la ligne du texte et expliquer ce que le texte veut dire avec ses propres mots.

  • Consigne : D’après le doc1, de quelle manière les religions sont-elles étudiées au collège ?
  • Réponse attendue : Les religions sont étudiées au collège durant les cours de français et d’histoire, « sous l’angle de la connaissance et de la culture » (ligne 6) : le but est de mieux connaître les religions et de mieux les comprendre, pour sa propre culture générale.

5- Quand j’étudie un tableau ou un graphique, je dois justifier ma réponse avec un ou plusieurs chiffre(s) extrait(s) du document.

  • Consigne : D’après le doc2, la population française a-t-elle augmenté de 1970 à 2010 ?
  • Réponse attendue : La population française a augmenté de 1970 à 2010 : elle est passée de 51,96 millions d’habitants en 1970 à 65,08 millions en 2010.

6- Je fais des paragraphes lorsque je rédige des textes longs en allant à la ligne. Les paragraphes commencent par un alinéa.

Ces règles sont très générales. Elles sont complétée par les fiches méthodologiques et des tutoriels video.

Compétences travaillées au cours du cycle 3 en histoire-géographie.

Le cycle 3 est composé des niveaux de CM1, CM2 et 6e. Voici l’ensemble des compétences travaillées en histoire-géographie lors de ce cycle. Ces compétences devraient être maitrisées à la fin du cycle 3, c’est-à-dire en fin de 6e.

Se repérer dans le temps : construire des repères historiques (domaines 1, 2 et 5)

  • Situer chronologiquement des grandes périodes historiques.
  • Ordonner des faits les uns par rapport aux autres et les situer dans une époque ou une période donnée.
  • Manipuler et réinvestir le repère historique dans différents contextes.
  • Utiliser des documents donnant à voir une représentation du temps (dont les frises chronologiques), à différentes échelles, et le lexique relatif au découpage du temps et suscitant la mise en perspective des faits.
  • Mémoriser les repères historiques liés au programme et savoir les mobiliser dans différents contextes.

Se repérer dans l’espace : construire des repères géographiques (domaines 1, 2 et 5)

  • Nommer et localiser les grands repères géographiques.
  • Nommer et localiser un lieu dans un espace géographique.
  • Nommer, localiser et caractériser des espaces.
  • Situer des lieux et des espaces les uns par rapport aux autres.
  • Appréhender la notion d’échelle géographique.
  • Mémoriser les repères géographiques liés au programme et savoir les mobiliser dans différents contextes.

Raisonner, justifier une démarche et les choix effectués (domaines 1 et 2)

  • Poser des questions, se poser des questions.
  • Formuler des hypothèses.
  • Vérifier.
  • Justifier.

Analyser et comprendre un document (domaines 1 et 2)

  • Comprendre le sens général d’un document.
  • Identifier le document et son point de vue particulier.
  • Extraire des informations pertinentes pour répondre à une question.
  • Savoir que le document exprime un point de vue, identifier et questionner le sens implicite d’un document

Pratiquer différents langages en histoire et en géographie (domaines 1, 2 et 5)

  • Écrire pour structurer sa pensée et son savoir, pour argumenter et écrire pour communiquer et échanger.
  • Reconnaitre un récit historique.
  • S’exprimer à l’oral pour penser, communiquer et échanger.
  • S’approprier et utiliser un lexique historique et géographique approprié
  • Réaliser ou compléter des productions graphiques.
  • Utiliser des cartes analogiques et numériques à différentes échelles, des photographies de paysages ou de lieux.

Coopérer et mutualiser (domaines 2 et 3)

  • Organiser son travail dans le cadre d’un groupe pour élaborer une tâche commune et/ou une production collective et mettre à la disposition des autres ses compétences et ses connaissances
  • Travailler en commun pour faciliter les apprentissages individuels.
  • Apprendre à utiliser les outils numériques qui peuvent conduire à des réalisations collectives

S’informer dans le monde numérique (domaines 1 et 2)

  • Connaitre différents systèmes d’information, les utiliser.
  • Trouver, sélectionner et exploiter des informations dans une ressource numérique.
  • Identifier la ressource numérique utilisée.