A propos Aurélia Glowacki-Labrette

Professeure d'Histoire-Géographie au collège Paul Vaillant-Couturier, Champigny-sur-Marne (94).

Chapitre 5 : Lutter pour l’égalité

EMC

L’égalité entre les êtres humains est un droit, est-elle réelle dans la vie de tous les jours ? Comment s’impliquer pour défendre cette valeur d’égalité ?

I- Des discriminations multiples, un frein à l’égalité

Qu’est-ce qu’une discrimination ? En quoi s’oppose-t-elle à la valeur d’égalité de la République ?

Fiche sur les discriminations raciales

discrimination : mise à l’écart d’une personne à cause d’une différence (origine géographique, origine sociale, religion, sexe, orientation sexuelle, physique…)

II- Je lutte contre les discriminations en réalisant mon propre spot de prévention

Comment réaliser un spot de prévention efficace pour lutter contre les discriminations ?

Fiche de conception de votre spot de prévention + votre spot enregistré

Spot à envoyer par mail à : [email protected]

En conclusion : Fiche sur les définitions de l’Humanité

Chapitre 4 : Droit et Justice en France

EMC

Comment le Droit s’applique-t-il et la Justice s’exerce-t-elle dans la démocratie française ?

I- Le fonctionnement de la Justice en France

Quels sont les grands principes de la Justice française ? Comment la Justice française
fonctionne-t-elle ?

Fiches sur le fonctionnement de la Justice

A recopier dans le cahier. Pour le lundi 17 janvier pour les 4eC et pour le vendredi 14 janvier pour les 4eD

*** Le Droit est l’ensemble des règles écrites qui s’imposent à tous dans les relations entre les personnes. Par le droit, les membres de la société renoncent à la force pour résoudre leurs conflits. S’il garantit des droits et des libertés, il crée aussi des obligations : respecter le Code de la route, réparer les dommages causés à autrui…

La justice est la même pour tous. Elle protège, punit et arbitre les conflits. Le procès doit être équitable : débat contradictoire, respect des droits de la défense, peine proportionnelle à l’infraction commise. Si le justiciable est mécontent de la décision de justice, il a le droit de faire appel.

À chaque conflit, sa justice : la justice civile traite des litiges entre particuliers, la justice pénale punit les infractions à la loi, la justice administrative juge les litiges entre les personnes privées et les collectivités publiques. Chacun, sans distinction de nationalité, d’âge, de sexe, de revenus, peut recourir à la justice.

Droit : il définit à travers des textes de lois, les droits et obligations de tous.

Impartialité : Le fait d’être neutre et indépendant.

Infraction : Acte, parole, comportement puni par la loi.

Litige : Désaccord sur l’application du droit, donnant lieu à un arbitrage ou à un procès.

Loi : Règle adoptée par le parlement (les députés), que doivent respecter les habitants d’un pays.

Partie civile : Personne qui s’estime victime lors d’une affaire judiciaire et qui demande réparation.

Peine : punition, sanction appliquée pour une faite commise.

Peine avec sursis : Sanction que le condamné est dispensé d’exécuter à condition qu’il se soumette à certaines obligations (ne pas récidiver, travail d’intérêt général…).

Présomption d’innocence : Principe selon lequel toute personne doit être traitée comme innocente tant qu’elle n’a pas été déclarée coupable par un tribunal.

Prévenu : Personne poursuivie pour un délit qui n’a pas encore été jugée.

Recours : Procédure qui permet d’obtenir un nouvel examen d’une décision de justice.

Tribunal correctionnel : Juridiction pénale qui juge les délits (vols, violences, harcèlement, infractions à la sécurité routière) passibles d’amendes ou pour la plupart de peines d’emprisonnement.

Cour d’assises : Tribunal chargé de juger les crimes (homicide, viol, vol à main armée).

Tribunaux d’instance et de grande instance : Ils règlent les litiges de la vie quotidienne (loyers impayés par exemple) et statue sur l’identité des personnes, le droit des familles (adoption, divorce, héritage, etc.).

Conseil de prud’hommes : Juridiction civile qui règle les différends entre salariés et employeurs. ***

Reconstitution d’un procès en correctionnelle : brouillon de préparation + autoévaluation

II- La Justice des mineurs

Comment fonctionne la justice des mineurs en France et aux Etats-Unis ?

Fiches sur la Justice des mineurs

Chapitre 4 : Régimes totalitaires et démocraties fragilisées dans l’entre-deux-guerres

Histoire

Fiche régimes politiques en Europe dans les années 30.

démocratie : régime politique où le peuple est souverain (=où le peuple détient le pouvoir).

dictature : régime politique dans lequel un homme ou un parti exerce le pouvoir sans contrôle.

régime totalitaire : dictature qui, par un ensemble de moyens, cherche à obtenir la soumission et l’obéissance de la société

idéologie : un ensemble d’idées politiques, économiques et sociales qui visent à organiser le fonctionnement d’un Etat

communisme : une idéologie qui prône la mise en commun des moyens de production (usines terres, transports) pour établir l’égalité des revenus entre tous.

fascisme : idéologie fondée sur l’exaltation de la nation (présentée comme supérieure), le culte du chef, l’esprit guerrier et induis donc une dictature.

Comment les régimes totalitaires menacent-ils les démocraties dans l’Europe de l’entre-deux-guerres ?

I- Deux régimes totalitaires : l’URSS de Staline et l’Allemagne nazie d’Hitler

Comment les régimes totalitaires soviétiques et nazis se sont-ils mis en place dans l’entre-deux-guerre ?

Fiche arrivée au pouvoir de Staline et d’Hitler

A recopier dans le cahier pour le mardi 11 janvier pour les 3eD et pour le vendredi 21 janvier pour les 3eI

*** La mise en place de l’URSS et l’arrivée au pouvoir de Staline : En novembre 1917, alors que Lénine et les bolcheviks ont pris le pouvoir en Russie, une guerre civile éclate. Elle les oppose notamment aux partisans de l’ancien régime tsariste. Entre fin 1917 et 1921 plusieurs mesures sont mises en place : le contrôle par l’état de l’économie, une nationalisation des industries et l’interdiction des partis politiques autres que le parti bolchevik. La guerre civile se conclut par la victoire des communistes en 1921. En 1922, L’URSS est crée. Lénine meurt en 1924. Staline, secrétaire général du parti communiste, se présente puis s’impose comme son successeur en éliminant tous ces potentiels rivaux dont Trotski. En 1928, il est le chef incontesté de l’URSS.

La mise en place de l’Allemagne nazie et l’arrivée au pouvoir d’Hitler : Face à la crise économique (6 millions de chomeurs allemands en 1932) et au sentiment d’humiliation que ressentent les Allemands face au traité de Versailles, Hitler et ses idées séduisent de plus en plus d’électeurs. Ainsi, le 30 janvier 1933, Hitler est nommé chancelier (chef du gouvernement) par le président Hildenburg. Arrivé légalement au pouvoir, il transforme rapidement l’Allemagne en une dictature.***

Quelles sont les caractéristiques des régimes totalitaires soviétique et nazi ?

Fiches caractéristiques des régimes totalitaires soviétiques et nazi + votre carte mentale

A recopier dans le cahier pour le lundi 24 janvier pour les 3eD et pour le lundi 24 janvier pour les 3eI

*** goulags : camps de travail, de concentration soviétiques en Sibérie

koulaks : paysans aisés propriétaires de leurs terres

NKVD : police politique de l’URSS

collectivisation : mise en commun des moyens de production (terres, usines, transports)

Un kolkhoze : une exploitation agricole collective où un groupe de paysans travaillent ensemble en mettant en commun leurs terres, outils et bétails.

plan quinquennal : plan décidé par un Etat, qui fixe les objectifs de production pour les cinq ans à venir.

propagande  : ensemble des actions mises en œuvre par un Etat qui mobilise tous les moyens d’information pour propager des idées une idéologie afin d’y faire adhérer sa population.

culte de la personnalité : ensemble des moyens de propagande qui veut convaincre une population que le chef de l’Etat est un être presque surhumain, une divinité

camps de concentration : camps où sont enfermés les individus jugés dangereux par les nazis. Ils sont soumis au travail forcé, à peine nourris, maltraités..

antisémitisme : haine des Juifs.

Gestapo : la police politique nazie, chargée de traquer les opposants du régime.

SS (« escadron de protection ») : service d’ordre du parti nazi, spécialement chargé de la protection d’Hitler. Les SS portent un uniforme noir.

Anschluss (« réunion ») : le rattachement de l’Autriche à l’Allemagne, au IIIe Reich, en 1938.***

Fiches d’exercices : études d’affiches de propagande et développement construit (faits en AP)

II- Des démocraties fragilisées face à la montée du fascisme en Europe

A- Une réponse française : le Front populaire (1936-1938)

Dans quel contexte politique, social et économique le Front populaire arrive-t-il au pouvoir ?

Fiche Front populaire

Front populaire : alliance des trois partis de gauche (les radicaux, les socialistes de la SFIO et les communistes du PCF) pour les élections législatives de 1936. Elle gouverne la France de 1936 à 1938.

Ligue : une organisation paramilitaire (=qui ressemble à l’armée mais qui n’est pas une armée officielle)

A recopier dans le cahier pour le lundi 24 janvier pour les 3eD et pour le XXX pour les 3eI

*** Le 6 février 1934, les ligues (organisations d’extrême-droite) organisent des manifestations en France pour dénoncer la politique du gouvernement et le régime parlementaire. Les ligues veulent un régime autoritaire (fasciste) à l’image de l’Allemagne (Hitler) ou de l’Italie (Mussolini). Ces ligues profitent des crises :

  • économique et sociale (chômage élevé. Crise de 29 aux Etats-Unis « arrive » en France en 1931) ;
  • politique (scandales nombreux de corruption, instabilité parlementaire…).

Face au danger de l’arrivée au pouvoir des ligues, la gauche (les communistes, les socialistes et les radicaux) se rassemble dans le Front populaire et gagne les élections législatives en 1936 : le nouveau gouvernement est dirigé par Léon Blum (socialiste).

            Afin de satisfaire les revendications de salariés, en 1936 le gouvernement de Léon Blum parvient aux accords de Matignon (juin 1936) et fait voter plusieurs lois sociales : la semaine de travail est réduite à 40h, les premiers congés payés sont créés, les salaires sont augmentés…***

B- Des démocraties impuissantes pour résoudre les crises et face à la montée de l’Allemagne nazie

Comment la démocraties européennes réagissent-elles face à la montée du nazisme ?

A recopier dans le cahier pour le lundi 24 janvier pour les 3eD et pour le XXX pour les 3eI

*** Cependant, il ne parvient pas à résoudre la crise et doit faire face à des critiques de l’opposition ainsi qu’à des critiques internes (les radicaux, les socialistes et les communistes ne sont pas toujours d’accord). Les communistes quittent alors le gouvernement. En 1938, c’est la fin du Front populaire.

            En 1938, le Front populaire est remplacé par un gouvernement de centre-droit dirigé par Daladier. Ce dernier comme Chamberlain, le premier ministre britannique reste passif face à la montée du nazisme et signe les accords de Munich (1938), qui accepte l’annexion des Sudètes par Hilter. Ainsi, la démocratie française, comme toutes les démocraties européennes, est fragilisée par la crise et est impuissante face à l’Allemagne nazie. ***


Contrôle à réviser pour le jeudi 27 janvier pour les 3eD et pour le XXX pour les 3eI

Fiche de révision

Je sais situer et localiser :

  • les régimes totalitaires de l’entre-deux-guerres
  • les démocraties européennes de l’entre-deux-guerres.

Je connais et je sais utiliser les repères suivants :

  • Prise de pouvoir par Staline : 1924
  • Les Grands procès de Moscou : 1938
  • Prise de pouvoir par Hitler : 1933
  • les lois de Nuremberg : 1935
  • Victoire électorale et lois sociales du Front populaire : 1936

Je sais raconter et expliquer :

  • la mise en place du pouvoir nazi
  • l’arrivée du Front populaire au pouvoir en France en 1936
  • la réaction des démocraties européennes face à Hitler.

Je sais décrire et expliquer :

  • les caractéristiques du régime soviétique
  • les caractéristiques du régime nazi

Je sais décrire :

  • les principales mesures prises par le Front populaire

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Démocratie / dictature / régime totalitaire

  • communisme

  • collectivisation / kolkhoze

  • NKVD

  • propagande / culte de la personnalité

  • koulak

  • goulag

  • antisémitisme

  • SS / Gestapo

  • Front populaire

  • ligue / fascisme

Chapitre 4 : La Méditerranée, une zone de contacts (VI-XIIIe s)

Histoire

Comment les chrétiens d’Occident, les Byzantins et les arabo-musulmans entrent-ils en contact au début du Moyen Age autour de la Méditerranée ?

I- Des contacts conflictuels

Comment les chrétiens d’Occident, les Byzantins et les Arabo-musulmans s’affrontent-ils dans l’espace méditerranéen ?

Fiche récit 1ère croisade

Corrigez votre récit de la première croisade grâce au texte ci-dessous. Pour le lundi 17 janvier pour les 5eE.

     *** Du VIIe au XIe siècle, Jérusalem appartient aux Arabo-musulmans.

     Mais, en 1095 le pape Urbain II appelle les chrétiens d’Occident à la croisade. Il leur demande d’aller mener une expédition guerrière au Proche-Orient pour récupérer Jérusalem, où se trouverait le tombeau de Jésus. Pour les convaincre, il leur promet que tous leurs péchés seront pardonnés.

    Ainsi, après plusieurs mois de préparation, les chrétiens d’Occident (les croisés) se mettent en route pour le Proche-Orient où ils arrivent en juin 1099. Ils assiègent alors Jérusalem afin d’affaiblir sa population, puis décident en juillet 1099 de donner l’assaut. Ils entrent dans la ville grâce à leurs tours de sièges. Les croisés, persuadés d’agir pour le bien de leur Dieu, pillent toute les richesses et massacrent la population arabo-musulmane de Jérusalem.

    Après cette bataille, les chrétiens d’Occident sont victorieux. Ils s’emparent de Jérusalem et des territoires autour. Ils créent les Etats latins d’Orient.

      Face à cette défaite, les Arabo-musulmans s’organisent et lancent le djihad. Leur objectif est de récupérer Jérusalem et leurs territoires du Proche-Orient, pris par les croisés. Après trois autres croisades et deux siècles d’affrontement, en 1291, les Arabo-musulmans parviennent à chasser définitivement les chrétiens d’Occident du Proche-Orient. ***

Fiche autres affrontements + bilan des contacts conflictuels sous forme de schéma.

II- Des contacts pacifiques

Comment se mêlent les chrétiens d’Occident, les Byzantins et les Arabo-musulmans dans l’espace méditerranéen (VIIe-XIIIe s) ?

Fiche contacts pacifiques

+ bilan des contacts pacifiques sous forme de carte mentale.


Fiche de révision. Contrôle le lundi 17 janvier pour les 5eE

Je sais raconter :

  • la première croisade (1095-1099)

Je sais décrire et expliquer :

  • les différents conflits entre les chrétiens d’Occident, les Byzantins et les Arabo-musulmans (VIe-XIIIe s).

  • les différents contacts pacifiques (commerciaux, scientifiques, artistiques, diplomatiques) entre les chrétiens d’Occident, les Byzantins et les Arabo-musulmans (VIe-XIIIe s).

Je sais présenter et étudier un document sur :

  • les contacts pacifiques entre les chrétiens d’Occident, les Byzantins et les Arabo-musulmans (VIe-XIIIe s).

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Croisade / djihad

  • enluminure

Chapitre 3 : Les aires urbaines dans une France mondialisée

Géographie.

Une aire urbaine : un espace urbain constitué d’une ville-centre, de banlieues et d’une couronne périurbaine.

Mondialisation : mise en relation des différentes parties du monde sous l’effet de l’accélération des échanges, favorisée par les progrès des transports et des télécommunication. Elle transforme les territoires et les sociétés.

Comment les aires urbaines organisent-elle le territoire français et le mettent-elles en lien avec le reste du Monde ?

I- Etude de cas : une aire urbaine capitale, Paris

Comment l’aire urbaine de Paris s’organise-t-elle ? Comment les Parisiens habitent-ils leur aire urbaine ? Quelle est la place de l’aire urbaine de Paris en France et dans le Monde ?

Voir les fiches-réponses de l’escape game

II- Des aires urbaines qui s’étalent

Comment les aires urbaines sont-elles structurées ? Quelles sont leurs dynamiques actuelles 

Voir le schéma sur les aires urbaines : structure et dynamiques

A recopier pour le jeudi 25 novembre pour les 3eD et pour le jeudi 2 décembre pour les 3eI

*** Croissance urbaine : augmentation de la population vivant en ville

Périurbanisation : phénomène d’étalement de la couronne périurbaine, qui s’étend progressivement sur l’espace rural.

Mobilités pendulaires : déplacements quotidiens liés à l’emploi à l’intérieur d’une aire urbaine, de la périphérie au centre le matin et du centre à la périphérie le soir.

85% de la population française vivent aujourd’hui dans une aire urbaine. Ces aires urbaines s’étalent de plus en plus, on parle détalement urbain. Cela entraîne le mitage des campagnes, des difficultés de déplacements, notamment de banlieue à banlieue et une augmentation de la pollution (de l’air, des sols….). ***

Corrigez votre croquis de synthèse à l’aide de la correction ci-contre. Pour le mardi 30 décembre pour les 3eD et pour le jeudi 2 décembre pour les 3eI.

III- Des aires urbaines qui dominent un territoire et qui rayonnent

Comment les aires urbaines organisent-elles le territoire français ?

Voir fiche les aires urbaines organisent le territoire

A recopier pour le mardi 30 décembre pour les 3eD et pour le vendredi 3 décembre pour les 3eI

*** Métropole : grande ville attractive concentrant population, activités et richesses et qui rayonne sur des territoires étendus: régions, pays, monde.

Métropolisation : concentration des êtres humains et des activités dans les grandes aires urbaines.

Littoralisation : concentration des êtres humains et des activités sur les littoraux.

            Sous l’effet de la mondialisation, les grandes aires urbaines concentrent de plus en plus d’activités et de richesses et ont donc une influence croissante sur le territoire français. De plus, grâce aux réseaux de transport, elles accentuent les relations qu’elles nouent entre elles et également avec le reste du Monde. Par ailleurs, la mondialisation met en concurrence, les métropoles françaises, qui mettent donc en place des stratégies (aménagements, communication) pour attirer toujours plus les activités, les hommes, les richesses.

            Cependant, cette métropolisation du territoire se fait au détriment des aires urbaines moyennes et des espaces ruraux : départ des jeunes, faible présence de grandes entreprises, part plus faible d’emplois privés.***

Voir le croquis de synthèse.

Corrigez votre croquis de synthèse à l’aide de la correction ci-contre.


Fiche de révision

Je sais situer :

  • les 12 premières aires urbaines de France

Je sais décrire et expliquer :

  • la structure d’une aire urbaine

  • l’étalement urbain (causes, processus, conséquences)

  • la répartition de la population sur le territoire (où se situent les régions de fortes densités, de faibles densités….).

  • le rayonnement d’une aire urbaine sur un territoire.

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • une aire urbaine

  • mondialisation

  • périurbanisation

  • les mouvement (ou mobilités) pendulaires

  • métropolisation

  • densité de population

Je sais réaliser :

  • un schéma de la structure et des dynamiques d’un aire urbaine, accompagné de sa légende

  • un croquis de la répartition spatiale de la population et ses dynamiques centrées sur les aires urbaines, accompagné de sa légend

Chapitre 3 : Les villes dans la mondialisation

Géographie

Voir fiche d’introduction : qu’est-ce qu’une ville ?

Ville : lieu de fortes concentrations humaines où l’espace est densément bâti et où les moyens de transports sont nombreux.

Métropole : grande ville qui cumule de nombreuses fonctions de commandement (politiques, économiques, culturelles), qui attire de nombreuses activités et populations, et qui rayonne sur un vaste territoire.

Mondialisation : mise en relation des différentes parties du monde sous l’effet de l’accélération des échanges, favorisée par les progrès des transports et des télécommunications. Elle transforme les territoires et les sociétés.

Comment les villes se connectent-elles aux grands réseaux de la mondialisation ? Quelles en sont les conséquences ?

I- Etudes de cas : qu’est-ce qu’une ville mondiale ?

Qu’est-ce qu’une ville mondiale, très intégrée à la mondialisation ?

Fiches sur le choix de la ville pour l’Occitane

II- Des villes inégalement intégrées aux réseaux de la mondialisation

Comment les villes s’intègrent-elle et organisent-elles l’espace mondial ?

Fiches intégration des villes à l’espace mondiale

Mégapoles: villes de plus de 10 millions d’habitants.

villes mondiales : métropoles de rang mondial, c’est-à-dire des grandes villes qui cumulent de nombreuses fonctions de commandement à l’échelle mondiale (politiques, économiques, culturelles), qui attirent de nombreuses activités et populations du monde entier, et qui rayonnent dans le monde entier.

Flux : déplacements de personnes, de biens matérielles (des marchandises) ou de bien immatériels (des informations, des transactions bancaires par exemple).

Firmes transfrontalières : entreprises présentes dans plusieurs pays.***

A recopier dans le cahier. Pour le lundi 03 janvier pour les 4eC et pour le vendredi 10 décembre pour les 4eD

*** Mégalopoles : région urbaine formée de plusieurs agglomérations qui se sont rejointes et qui concentre les pouvoirs

Archipel métropolitain : ensemble des métropoles (voir chapitre 2) qui contribuent à la direction du monde (économiquement, politiquement et culturellement) et qui entretiennent entre-elles des relations fortes et privilégiées.

villes Monde (ou villes globales) : ce sont les quatre villes mondiales qui possèdent le plus de pouvoirs, New-York, Londres, Paris et Tokyo, et qui sont extrêmement bien reliées les unes aux autres.

Shrinking city : ville qui perd des activités et de la population, et qui s’appauvrit.

Les villes mondiales sont les lieux du cosmopolitisme (=où des gens viennent du Monde entier) et de la verticalité (avec les immenses gratte-ciels), symbole de modernité et de pouvoir. Elles sont des lieux de production de richesses et d’échange, de concentration des pouvoirs de commandement, attirant les sièges sociaux des plus grandes firmes transnationales ainsi que les investissements étrangers. Les plus grandes d’entre elles, New-York, Londres, Paris et Tokyo, échangent principalement entre elles et sont à la tête des principales mégalopoles. Avec les autres villes mondiales, elles forment un réseau puissant de villes bien reliées qui assurent l’essentiel des activités de la mondialisation, autour de relations économiques, politiques, culturelles et humaines, définissant ainsi un « archipel métropolitain mondial ».

Aux côtés des villes bien connectées à la mondialisation, appartenant aux pays riches et émergents, existent des villes en marge des flux (=des échanges) humains, financiers, commerciaux et d’information liés à cette mondialisation. Ce sont des villes en rétrécissement comme Détroit aux Etats-Unis ou Leipzig en Allemagne, des villes du monde pauvre comme Bangui en Centrafrique, des villes en guerre comme Damas en Syrie ou des villes sous le joug d’une dictature comme Pyongyang en Corée du Nord. Leurs situations politiques, économiques et financières expliquent leur mise à l’écart.***


Contrôle le lundi 03 janvier pour les 4eC et le vendredi 17 décembre pour les 4eD.

Fiche de révisions

Je sais localiser :

  • les villes-Monde, les grandes villes mondiales et les pays où elles se situent

Je sais décrire et expliquer :

  • une ville mondiale à partir d’exemples étudiés en classe

  • une ville à l’écart de la mondialisation

  • l’inégale connexion des villes aux réseaux de la mondialisation

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • mondialisation

  • ville mondiale / ville monde

  • firme transnationale

  • mégalopole

  • archipel métropolitain

  • shrinking city