Cours-Chapitre 3 : Premiers Etats, premières écritures dans l’Orient ancien (IIIe millénaire av. J.-C.)

Histoire

Comment les premiers Etats de l’Orient Ancien, dont Uruk, s’organisent-ils ? En quoi favorisent-ils l’invention des premières écritures ?

I- En Mésopotamie, des cités-Etats dirigées par des rois : l’exemple d’Uruk

Que nous apprennent les traces archéologiques de la ville d’Uruk sur l’organisation de la ville et de sa société ?

Fiche « Où se trouve la cité d’Uruk ? »

Fiche « Que nous apprennent les traces archéologiques sur l’organisation générale de la cité d’Uruk ? »

Fiche « Que nous apprennent les traces archéologiques sur les pratiques religieuses des habitants d’Uruk ? »

Fiche « Que nous apprennent les traces archéologiques sur la société et les pouvoirs des rois de la cité d’Uruk ? »

BONUS (facultatif)  : Fiche « Que nous apprend l’épopée de Gilgamesh sur la société d’Uruk et les croyances de ses habitants ? »

Fiche bilan « Comment s’organise la cité d’Uruk ? »

Cours-Chapitre 3 : L’Europe des Lumières (XVIIIe s.)

Histoire

Lumières : Courant de pensée du XVIIIe siècle qui regroupe des savants et des penseurs voulant guider l’humanité sur le chemin du bonheur et du progrès.

Philosophe : Au XVIIIe siècle, personne qui cherche à comprendre le monde par la raison.

Fiche « Qu’est-ce que l’Ancien Régime en France au XVIIIe s ? »

A recopier dans le cahier.

*** Au XVIIIe siècle, la France est une monarchie absolue de droit divin. Sa société est fortement inégalitaire : la noblesse et le clergé, minoritaire en nombre, possèdent des privilèges dont ne bénéficie pas le Tiers-État, qui regroupe 97% de la population française. L’économie est contrôlée par le roi.

Monarchie absolue : régime politique où le roi détient à lui seul tous les pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire).

Monarchie de droit divin : régime politique où le roi prétend tenir son pouvoir de Dieu.

Société d’ordre : organisation de la société en trois groupes (ordres) inégaux : la noblesse, le clergé et le Tiers-État. Les deux premiers ordres dominent le troisième grâce à leurs privilèges.

Privilèges: droits accordés à la noblesse et au clergé pendant l’Ancien Régime et que ne possède pas le Tiers-État (ex : exemption de l’impôt sur les revenus, accession aux postes d’officiers…).***

En quoi la monarchie absolue et la société d’ordre sont-elles remises en cause par les Lumières au XVIIIe s ?

I- Diderot et Emilie du Châtelet, un homme et une femme des Lumières

Que nous apprennent les vies de Diderot et d’Emilie du Châtelet sur les Lumières européennes au XVIIIe s ?

Fiche « Que nous apprend la vie d’Emilie du Châtelet sur les Lumières européennes au XVIIIe s ? » OU « Que nous apprendre la vie de Denis Diderot sur les Lumières européennes au XVIIIe s ? »

Cours-Chapitre 3 : Le monde musulman autour de la Méditerranée du VIIe au XIIIe s.

Histoire.

islam : religion monothéiste apparut au VIIe. Ses fidèles sont appelés les musulmans.

Islam : civilisation, culture liée à cette religion.

Comment se développe l’Islam au début du Moyen Age (VIIe-XIIIe s) ? Comment s’exerce et s’organise le pouvoir impérial en terres d’Islam ?

I- Une nouvelle religion monothéiste : l’islam

Comment se naît et s’étend le nouveau monde arabo-musulman du VIIe au XIIIe s ? Quelles sont les croyances et les pratiques des arabo-musulmans ?

Fiche « Comment l’islam, une nouvelle religion monothéiste est-elle née au VIIe s ? »

Fiche « Comment le monde arabo-musulman s’est-il étendu du VIIe au XIIIe s. ? »

Fiche « Quelles sont les croyances des Arabo-musulmans ? Comment pratiquent-ils leur religion ? »

Corrigez la Q°3 de l’étape 1 de la fiche « Comment l’islam, une nouvelle religion monothéiste est-elle née au VIIe s ? » grâce au texte ci-dessous.

*** Les musulmans croient que Mohammed est le fondateur de l’islam. Les textes sacrés musulmans estiment qu’il serait né vers 570 à La Mecque, une ville commerçante de la péninsule arable, peuplée de polythéistes et de juifs.

Ensuite, les récits religieux musulmans affirment que vers 610, l’archange Gabriel aurait ordonné à Mohammed de transmettre les paroles d’Allah aux hommes. Ainsi, Mohammed serait devenu le prophète d’une nouvelle religion monothéiste, l’islam et aurait cherché à convertir la population de La Mecque.

Mais, les textes sacrés musulmans racontent qu’ensuite Mohammed aurait dû fuir La Mecque, car ses habitants auraient refusé d’abandonner le polythéisme. Il se serait réfugié à Médine. On nomme cet événement l’Hégire.

Enfin, les musulmans croient que Mohammed serait parvenu à convertir les habitants de Médine en prêchant et qu’il aurait constitué une armée avec laquelle il aurait conquis La Mecque et converti sa population par la force.***

Corrigez la Q°2 de la fiche « Comment le monde arabo-musulman s’est-il étendu du VIIe au XIIIe s. ? » grâce au texte ci-dessous.

*** Avant 632, les territoires sous domination arabo-musulmane sont centrés sur la péninsule arabe autour des villes de Médine et de La Mecque. Puis, ils s’étendent rapidement : en 661, ils couvrent tous les espaces allant de l’Egypte à la Perse. Jusqu’en 750, les arabo-musulmans continuent à faire des conquêtes et parviennent à agrandir leur territoire du Nord de l’Espagne jusqu’aux portes de l’Inde. ***