Chapitre 7 : Le Droit et la Justice en France.

EMC

Comment la Justice est-elle au service du Droit en France ?

I- Le fonctionnement de la Justice : garantir le droit à tous.

Quels sont les grands principes de la Justice française ? Comment la Justice française
fonctionne-t-elle ?

Fiches sur le fonctionnement de la Justice

II- La justice des mineurs en France et aux Etats-Unis

Comment fonctionne la justice des mineurs en France et aux Etats-Unis ?

Fiches comparaisons justice des mineurs en France et aux Etats-Unis

Chapitre 6 . La Révolution Française et l’Empire (1789-1815) : un bouleversement politique

Histoire

La Révolution française (1789-1799) puis le Consulat (1799-1804) et enfin l’Empire (1804-1815) sont des périodes pendant lesquelles la vie politique française a été profondément bouleversée.

Comment la Révolution française et l’Empire transforment-ils en profondeur l’organisation politique de la France ?

I- Devenir citoyens : les débuts de la Révolution française (années 1780-1789)

A- Les difficultés de la monarchie et le mécontentement des Français à la veille de la Révolution (années 1780).

Pourquoi et comment la monarchie absolue est-elle mise en difficulté dans les années 1780 ? Pourquoi Louis XVI est-il obligé de convoquer les Etats-Généraux en 1789 ?

Réalisation de l’escape game (pour le faire ou le refaire c’est ici) OU Fiche sur les mécontentements des Français dans les années 1780

A recopier dans le cahier après avoir lu le schéma et regarder la vidéo ci-dessous. Pour le 04 mai pour les 4eD.

*** Un déficit : c’est lorsque dans un budget, les dépenses sont supérieures aux recettes (= aux revenus).

Etats généraux : assemblée des représentants des trois ordres du royaume réunis par le roi dans des circonstances exceptionnelles.

Un cahier de doléance : un cahier qui consigne les demandes et les plaintes des Français (par ordre et par province) auprès du roi en vue des Etats généraux. ***

B- Vers l’affirmation du pouvoir par le peuple (1789-1791)

Comment se sont faits le renversement la monarchie absolue et l’affirmation de la souveraineté et des droits du peuple ? Comment les Français passent-ils du statut de sujet à celui de citoyen ? (1789-1791)

A recopier dans le cahier. Pour le 11 mai pour les 4eD.

*** Une constitution : un texte de loi suprême fixant le fonctionnement d’un Etat.***

Fiches sur les années 1789-1791 : schéma + documents

A recopier dans le cahier. Pour le 15 mai pour les 4eD.

*** La souveraineté : le droit d’exercer l’autorité politique, d’exercer le pouvoir.

Une monarchie constitutionnelle : un régime politique dans lequel les pouvoirs du roi sont définis et limités par une Constitution.

Une Nation : Communauté vivant sur un même territoire et affirmant sa volonté de vivre ensemble.

Le suffrage censitaire : le droit de vote réservé à ceux qui paient un impôt important (= les plus riches).***

Fiche tableau de David, Le Serment du jeu de paume

A recopier dans le cahier. Pour le 20 mai pour les 4eD.

*** II- La Révolution française en marche : la République (1792-1799)

A- La chute de la monarchie (août 1792) : le rôle primordial du peuple

Les sans-culottes : petit peuple révolutionnaire des villes (qui portent le pantalon et non la culotte des nobles et des bourgeois).

Les fédérés : les gardes nationaux chargés du maintien de l’ordre dans les villes de province. ***

Fiche 10 août 1792

Pour ceux et celles qui ont fait l’étape 2, corrigez et complétez votre rédaction avec le texte ci-dessous. Pour ceux et celles qui n’ont pas fait l’étape 2, recopiez le texte ci-dessous. Pour le 25 mai pour les 4eD.

      *** Le 10 août 1792, le peuple s’empare du palais des Tuileries, où réside le roi et sa famille. En effet, les sans-culottes parisiens, petit peuple révolutionnaire aidés des fédérés, les soldats de la Révolution, attaquent le palais des Tuileries au matin du 10 août 1792. L’affrontement avec les gardes suisses chargés d’assurer la protection de la famille royale est très violent : des canons et des fusils sont utilisés. Cette violence s’explique également par les fortes convictions de chacun des deux camps : les gardes suisses étant des royalistes convaincus, le peuple de Paris étant contre le roi.

      En effet, progressivement à partir de l’année 1791 le roi perd la confiance d’une grande partie du peuple français. Tout d’abord le 21 juin 1791, le roi et sa famille fuient Paris en direction des Pays-Bas autrichiens pour rejoindre le frère de la reine Marie-Antoinette, qui est l’empereur d’Autriche afin de lever une armée et reprendre son pouvoir absolu. Bien que le roi et sa famille soient habillés en bourgeois, ils sont reconnus dans une auberge à Varenne le lendemain et sont ramenés à Paris. Le peuple se méfie désormais du roi. Cette méfiance se transforme en défiance à l’été 1792. En effet, alors que la France est en guerre contre l’Autriche alliée à la Prusse depuis avril 1792, Brunswick, le chef des armées prussiennes et autrichiennes, déclare, le 25 juillet 1792, que Paris doit se soumettre à ses soldats et menace le peuple français de fortes représailles s’il s’attaquait à Louis XVI et sa famille. Ce manifeste est perçu en France comme la preuve que le roi complote toujours avec l’Autriche et la Prusse. Il est donc vu comme un traître à la nation française. Le mécontentement monte chez les sans-culottes parisiens et les fédérés qui décident de demander des comptes au roi et attaquent ainsi le palais des Tuileries, où il réside, le 10 août 1792.

      Cette journée révolutionnaire du 10 août 1792 est un événement historique majeur qui marque une rupture importante dans la Révolution. A la suite de cette journée, le roi et sa famille sont faits prisonniers dans la prison du temple à Paris et la monarchie est suspendue. Pour la première fois, la France n’est plus une monarchie mais une république. Une nouvelle constitution est rédigée et est adoptée le 21 septembre 1792 : la première République est proclamée. Elle est dirigée par la Convention, nouveau nom donné à l’assemblée nationale, dont les députés sont élus au suffrage universel masculin. Les royalistes sont pourchassés et guillotinés. Louis XVI, désormais appelé Louis Capet, doit faire face à un procès devant la Convention qui décide de le condamner à mort (366 députés votent pour la condamnation à mort, 355 votent contre). Il est guillotiné le 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution (aujourd’hui place de la Concorde). ***

B- La Terreur (1793-1794) : défendre la patrie à tous prix ?

En quoi les dangers encourus par la République entraînent-ils le régime de la Terreur ? Quelle expérience politique la République connaît-elle alors ?

A recopier dans le cahier. Pour le 29 mai pour les 4eD

*** Les Montagnards : groupe de députés appelés ainsi car ils siégeaient en haut des gradins. Ils sont plus proches du petit peuple que les autres députés (notamment les Girondins, plus proches des bourgeois).***

Fiche sur la Terreur

A recopier dans le cahier. Pour le 02 juin pour les 4eD

*** La République française naît en septembre 1792 et donne le pouvoir à une assemblée toute puissante, la Convention, où s’opposent Girondins et Montagnards. Le roi est guillotiné. Pour lutter contre les dangers qui menacent la République (guerre avec les pays voisins, guerre civil) et pour sauver la démocratie (le suffrage universel masculin est instauré), le régime de la Terreur, qui est une dictature, est mis en place par Robespierre et les Montagnards. Celui-ci s’arrête en 1794 avec la mort de Robespierre. La République perdure avec le Directoire mais la démocratie recule (e suffrage censitaire est réinstauré).

Suffrage universel masculin: tous les hommes majeurs ont le droit de vote quelque soit leur niveau de revenu.***

III- Le Consulat et l’Empire : rupture ou continuité de la Révolution ? (1799-1815)

Comment Napoléon Bonaparte a-t-il mis fin à la Révolution ? Comment s’inscrit l’expérience politique du Consulat et de l’Empire par rapport à la Révolution ?

Fiches sur le Consullat et Empire

A recopier dans le cahier. Pour le 11 juin pour les 4eD

*** En 1799, le général Bonaparte, soutenu par l’armée, prend le pouvoir par la force : c’est le coup d’Etat du 18 brumaire (9 novembre 1799). Il met en place un nouveau régime politique, le Consulat. Bonaparte cherche à rétablir la paix civile : il prône le retour des émigrés et signe le Concordat.

Si en apparence le Consulat maintient les principaux acquis de la Révolution (égalité des droits, séparation des pouvoirs…), il permet à Bonaparte, devenu premier consul, de renforcer progressivement son pouvoir. En effet, il possède le pouvoir exécutif, il dirige l’armée, il est à l’initiative des lois et contrôle les assemblées législatives, il nomme les ministres, les fonctionnaires et les juges…

Ce retour à un régime personnel et autoritaire s’accentue au fur et à mesure du Consulat (Bonaparte se fait nommer consul à vie en 1802) ; jusqu’à aboutir en 1804 à la proclamation de l’Empire. Napoléon imite le sacre des rois de France (sceptre, main de justice…) et des empereurs romains (couronne de laurier…), et règne désormais seul.

Même si certains principes de la Révolution sont conservés (l’égalité de droits), le régime est désormais de nouveau personnel et autoritaire : les libertés de la presse et de réunion disparaissent par exemple.

Il ne s’agit cependant pas d’un total « retour en arrière » car la France est transformée : elle a une nouvelle monnaie, des fonctionnaires formés efficacement, un Code civil…***

Frise de conclusion du chapitre

Corrigez pour frise avec celle ci-dessous. A faire pour le 15 juin pour les 4eD


Fiche de révision

Je connais et je sais utiliser les repères suivants :

  • la Révolution française : 1789-1799

  • Prise de la Bastille : 14 juillet 1789

  • Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : août 1789

  • Proclamation de la République : septembre 1792

  • le Consulat : 1799-1804

  • l’Empire : 1804-1815

Je sais raconter et expliquer l’importance :

  • les difficultés de la monarchie et le mécontentement des Français dans les années 1780

  • de l’année 1789 (début de la RF, fin de la monarchie absolue ? début de la monarchie constitutionnelle, voir premier schéma du cours)

  • du 10 août 1792 (fin de la monarchie ? début de la République, voir deuxième schéma du cours)

  • du coup d’Etat de Bonaparte en 1799 (début du Consulat et fin de la République)

Je sais décrire et expliquer :

  • le régime de la Terreur (1793-1794, dirigée par Robespierre)

  • les éléments de continuité et de rupture du Consulat et de l’Empire par rapport à la Révolution.

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • déficit

  • Etats généraux / cahier de doléance

  • constitution / Nation / souveraineté / suffrage censitaire

  • monarchie absolue / monarchie constitutionnelle / république / consulat / empire

  • la Terreur / levée en masse

  • les Girondins / les Montagnards

  • les sans-culottes / les fédérés

Chapitre 5 : Les villes dans la mondialisation

Géographie

Mondialisation : mise en relation des différentes parties du monde sous l’effet de l’accélération des échanges, favorisée par les progrès des transports et des télécommunication. Elle transforme les territoires et les sociétés.

Comment les villes se connectent-elles aux grands réseaux de la mondialisation ? Quelles en sont les conséquences ?

I- Etudes de cas : qu’est-ce qu’une ville mondiale ?

Qu’est-ce qu’une ville mondiale, très intégrée à la mondialisation ?

Fiches sur le choix de la ville pour l’Occitane

II- Des villes inégalement intégrées aux réseaux de la mondialisation

Comment les villes s’intègrent-elle et organisent-elles l’espace mondial ?

A recopier dans le cahier pour le 03 avril pour les 4eD

*** Mégapoles: villes de plus de 10 millions d’habitants.

Mégalopoles : région urbaine formée de plusieurs agglomérations qui se sont rejointes et qui concentre les pouvoirs

Archipel métropolitain : ensemble des métropoles (voir chapitre 2) qui contribuent à la direction du monde (économiquement, politiquement et culturellement) et qui entretiennent entre-elles des relations fortes et privilégiées.

villes Monde (ou villes globales) : ce sont les quatre villes mondiales qui possèdent le plus de pouvoirs, New-York, Londres, Paris et Tokyo, et qui sont extrêmement bien reliées les unes aux autres.

Shrinking city: ville qui perd des activités et de la population, et qui s’appauvrit.

Flux: déplacements de personnes, de biens matérielles (des marchandises) ou de bien immatériels (des informations, des transactions bancaires par exemple).

Firmes transfrontalières : entreprises présentes dans plusieurs pays.***

Fiches intégration des villes à l’espace mondiale

Chapitre 4 : les mobilités humaines

Géographie

Mobilités  : déplacements d’une personne pour des raisons économiques, politiques ou pour des activités de loisirs.

Mondialisation : mise en relation des différentes parties du monde sous l’effet de l’accélération des échanges, favorisée par les progrès des transports et des télécommunication. Elle transforme les territoires et les sociétés.

Dans le contexte de la mondialisation quelles sont, aujourd’hui, les principales mobilités humaines et quelles sont leurs conséquences sur les territoires  ?

I- Les migrations internationales  : un phénomène complexe

Migration internationale  : déplacement d’une ou plusieurs personnes d’un pays vers un autre pays dans le but de s’y installer.

Que nous apprennent ces trois témoignages de migrants sur les flux migratoires Maghreb-France ?

Fiches témoignages des migrants

II- Le tourisme international : ses mobilités et ses espaces

Tourisme international : le fait pour une ou plusieurs personnes de de séjourner pendant au moins 24 heures dans un autre pays que le sien pour des raisons de loisirs.

Que nous apprend la station balnéaire de Punta Cana sur l’impact du tourisme international sur les espaces ?

Fiche Punta Cana une station balnéaire internationale (questions du manuel)

Fiche impacts tourisme Punta Cana

Schéma de conclusion sur le mobilités humaines


Fiche de révisions

Je sais localiser et situer :

  • les zones principales de départs et d’arrivée des migrants sur un planisphère

  • les espaces touristiques majeurs et les grands flux du tourisme mondial

Je sais décrire et expliquer :

  • les différentes raisons du départ des migrants

  • les effets des migrations internationales sur les pays de départ et sur les pays d’arrivée

  • les impacts du tourismes à Punta Cana

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • mobilité

  • migrations internationales

  • migrations touristiques

  • tourisme de masse

Chapitre 3 : L’Europe des Lumières

Histoire

Fiche qu’est-ce que l’Ancien Régime ?

A recopier dans le cahier. Pour le jeudi 09 janvier pour les 4eD.

*** Au XVIIIe siècle, la France est une monarchie absolue de droit divin. Sa société est fortement inégalitaire : la noblesse et le clergé, minoritaire en nombre, possèdent des privilèges dont ne ne bénéficient pas le Tiers-État, qui regroupe 97% de la population française. L’économie est contrôlée par le roi.

Monarchie absolue : régime politique où le roi détient à lui seul tous les pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire).

Monarchie de droit divin : régime politique où le roi prétend tenir son pouvoir de Dieu.

Société d’ordre : organisation de la société en trois groupes (ordres) inégaux : la noblesse, le clergé et le Tiers-État. Les deux premiers ordres dominent le troisième grâce à leurs privilèges.

Privilèges: droits accordés à la noblesse et au clergé pendant l’Ancien Régime et que ne possèdent pas le Tiers-État (ex : exemption de l’impôt sur les revenus, accession aux postes d’officiers…).***

En quoi la monarchie absolue et la société d’ordre sont-elles remises en cause par les Lumières au XVIIIe s ?

I- Diderot et Emilie du Châtelet, un homme et une femme des Lumières

Que nous apprendre la vie de Diderot et d’Emilie du Châtelet sur les Lumières européennes au XVIIIe s ?

Fiches Denis Diderot ou Emilie du Châtelet

A l’aide des textes ci-dessous, corrige ton développement construit sur Denis Diderot ou Emilie du Châtelet. Pour le mardi 04 février pour les 4eD.

      *** Emilie du Châtelet est une femme des Lumières. Physicienne et mathématicienne, elle a vécu au XVIIIe siècle et est originaire d’une famille de la haute-noblesse.

        Tout d’abord, Emilie du Châtelet est une femme de sciences et de lettres : ses centres d’intérêt sont variés. En effet, elle pratique les sciences et traduit les recherches de Newton, physicien britannique du XVIIe s. Ses ouvrages majeurs, Institutions de Physique et sa traduction des Principes de Newton, traitent donc de la physique et des mathématiques. De plus, elle se passionne pour la philosophie et écrit des essais dans lesquels elle fait part de ses réflexions sur la société du XVIIIe siècle.

        C’est d’ailleurs dans ces ouvrages qu’Emile du Châtelet s’affirme comme une femme engagée. Dans Discours sur le bonheur, elle défend l’égalité homme-femme et dénonce le fait que les femmes soient considérées comme inférieures, seulement capables de s’occuper de la vie domestique. Ces idées sont, au XVIIIe s, complètement nouvelles et audacieuses. Elles s’opposent totalement l’organisation de la société d’Ancien régime profondément inégalitaire.

         Emilie du Châtelet diffuse ses idées et ses travaux scientifiques grâce à ses ouvrages qui sont , pour certains, de grands succès et sont vendus dans toute l’Europe. Par ailleurs, sa traduction des théories de Newton permet au philosophe Voltaire d’en avoir connaissance et d’approfondir ses réflexions.

          Ainsi, Emilie du Châtelet est une femme engagée, de sciences et de lettres qui diffuse ses idées et est donc bien une femme des Lumières. ***

OU

       *** Denis Diderot est un homme des Lumières. Philosophe, il a vécu au XVIIIe siècle et est originaire d’une famille bourgeoise d’artisans aisés.

         Tout d’abord, Diderot est un homme de lettres et de sciences : ses centres d’intérêt sont variés. En effet, en plus d’être philosophe, il est romancier, dramaturge et aime critiquer des œuvres d’arts. Par ailleurs, il se passionne également pour les sciences, qu’il juge essentiel pour comprendre le Monde. Ainsi, il dirige avec le scientifique d’Alembert, l’Encyclopédie, auquel contribue 150 auteurs, autant de savants que de philosophes.

       L’objectif de cet ouvrage collectif est de rassembler toutes les connaissances terrestres afin que la population y ait accès et puisse avoir une vision critique et raisonnée du Monde. Il montre bien l’engagement de Diderot. Le philosophe se pose comme le défenseur de la démocratie – il souhaite que le peuple soit souverain-, de la tolérance religieuse et de l’athéisme. Il s’oppose donc à la monarchie absolue de droit divin.

         Diderot diffuse ses idées nouvelles grâce à ses nombreux ouvrages : l’Encyclopédie circule dans l’Europe tout entière par exemple. De plus, il échange ses convictions en correspondant avec des savants et lors de ses voyages, notamment celui jusqu’à la cours de Catherine II de Russie. Néanmoins, la diffusion de ses idées connaît parfois des obstacles car elles dérangent les autorités : des passages de ses ouvrages sont censurés et Diderot séjourne quelque temps en prison.

         Ainsi, Diderot est un homme engagé, de lettres et de sciences qui diffuse ses idées et est donc bien un homme des Lumières. ***

II- Les idées des Lumières : des idées qui contestent l’Ancien régime et s’appuient sur des connaissances nouvelles

Comment les idées des Lumières remettent-elles en cause l’absolutisme et l’Ancien Régime ?

Fiche idées des Lumières + carte mentale

III- La circulation des idées des Lumières en Europe : des salons bourgeois aux despotes éclairés

Comment se diffusent les idées des Lumières en Europe ? Quelles sont les limites de leur diffusion ?

Fiche diffusion des idées

A recopier dans le cahier. Pour le mardi 04 février pour les 4eD.


Contrôle le jeudi 06 février pour les 4eD.

Fiche de révision

Je sais raconter et expliquer :

  • des éléments de la vie de Diderot, qui sont révélateurs du siècle des Lumières OU de la vie d’Emilie du Châtelet, qui sont révélateurs du siècle des Lumières.

Je sais décrire :

  • le système politique en France au XVIIIe s (monarchie absolue, de droit divin)

  • la société d’Ancien Régime

  • le système économique d’Ancien Régime

Je sais expliquer :

  • les remises en cause faites par les Lumières

  • les idées nouvelles des Lumières basées sur la Raison.

  • la diffusion des idées des Lumières et ses obstacles

  • ce qu’est l’Encyclopédie.

  • le despotisme éclairé et notamment le régime de Catherine II de Russie.

Je connais le vocabulaire clef du cours :

  • Monarchie absolue

  • monarchie de droit divin

  • société d’ordre

  • privilèges

  • Pouvoir législatif / exécutif / judiciaire

  • salons

  • censure

Chapitre 2 : Espaces et paysages de l’urbanisation

Géographie

Voir fiche d’introduction : qu’est-ce qu’une ville ?

Ville : lieu de fortes concentrations humaines où l’espace est densément bâti et où les moyens de transports sont nombreux.

Métropole : grande ville qui cumule de nombreuses fonctions de commandement (politiques, économiques, culturelles), qui attire de nombreuses activités et populations, et qui rayonne sur un vaste territoire.

Quels sont les visages de l’urbanisation du monde ?

I- Une croissance urbaine de plus en plus rapide

Comment évolue la population urbaine dans le Monde ?

Voir fiches croissance de la population urbaine

A recopier dans le cahier. Pour le mardi 12 novembre pour les 4eD.

*** Croissance urbaine : augmentation de la population vivant en ville.

En 2015, 54% de la population mondiale vit en ville soit plus de 3,5 milliards de personnes. L’ONU prévoit qu’en 2050 les deux tiers de l’humanité vivront en ville.C’est dans les pays les plus développés que la part d’urbains dans la population est la plus forte aujourd’hui (plus de 75% en Europe et Amérique du nord contre 40%e n Afrique et en Asie) mais les taux de croissance urbaine y sont faibles. Les taux les plus forts se retrouvent dans les pays en développement et émergents et les plus grandes villes du monde se trouvent majoritairement dans ces pays.***

II- Etude de cas : Moscou, une ville aux espaces urbains contrastés

Quels sont les différents espaces de la ville de Moscou ? En quoi peut-on dire que Moscou est une ville fragmentée ?

Voir fiches Moscou + fiche méthodologie du croquis

Corrigez votre schéma à l’aide du schéma ci-dessous. Pour le mardi 3 décembre pour les 4eD

III- Des espaces urbains qui se transforment

Comment s’organisent et se transforment les villes-centre et les périphéries des villes dans le Monde ?

Voir fiches paysages des villes-centre et des périphéries urbaines

Quartier d’affaires : quartier constitué de grandes tours où se concentrent les banques, les bureaux, les commerces de luxe et les grands hôtels. Aux Etats-Unis, on l’appelle le CBD (Central Business District)

Gentrification : phénomène d’embourgeoisement d’un quartier, souvent central, due à l’installation de populations aisées dans des quartiers rénovés (auparavant plus modestes).

Etalement urbain : phénomène d’extension de la périphérie des villes.

Edge-city : espace urbanisé en périphérie des villes qui concentre des bureaux, des services et des centres commerciaux

Gated-community : quartier aisé, fermé et surveillé en permanence par des entreprises privées.

A recopier dans le cahier. Pour le vendredi 04 décembre pour les 4eD.

*** Les villes du Monde sont composées d’une ville-centre et de périphéries, qui sont des espaces contrastés qui offrent des paysages variés.

Une ville-centre est d’abord le lieu le plus fréquenté de la ville, vers lequel convergent d’importants flux, de personnes, de capitaux et de biens. En Europe et en Asie, le centre-ville est aussi le centre historique de la ville, c’est-à-dire la partie la plus ancienne à partir de laquelle s’est effectuée la croissance urbaine. Dans les villes les plus récentes, le centre est le quartier des affaires reconnaissable à ses gratte-ciels. Beaucoup de ces villes-centre sont de plus en plus rénovées et donc habitées par des populations aisés : c’est la gentrification. Les populations les plus modestes sont donc relayés dans les périphéries.

Les centres-villes sont entourés de couronnes urbanisées : les périphéries urbaines (banlieues et couronne périurbaine), qui s’étalent de plus en plus. La densité des aménagements et de la population diminue au fur et à mesure que l’on s’éloigne du centre. Les paysages y sont très divers selon le niveau de vie des habitants, le type de constructions, les activités de la ville et diffèrent profondément d’un continent à un autre. Dans les villes des pays en développement et des pays émergents, d’immenses bidonvilles côtoient des gated-communauties. Dans les pays développés, les périphéries résidentielles connaissent aussi des inégalités sociales fortes mais sont dynamisées par des zones d’activités comme les edge-cities.

Les villes sont des lieux d’inégalités importants ; on parle de fragmentation de l’espace urbain.***


Contrôle le mardi 10 décembre pour les 4eD.

Fiche de révisions

Je sais décrire :

  • les différentes fonctions présentes dans une ville

  • un centre-ville dans des villes riches/pauvres, en Europe/en Amérique….

  • des espaces périphériques dans des villes riches/pauvres, en Europe/en Amérique….

  • l’évolution de la croissance urbaine dans le Monde et par région du Monde.

Je sais lire et analyser :

  • un graphique

Je sais réaliser un schéma :

  • sur les différents espaces d’une ville européenne comme Moscou

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • ville / Métropole

  • croissance urbaine

  • urbain / rural

  • ville-centre / périphéries / banlieue / couronne périurbaine

  • Centre d’affaires (CBD)

  • Gentrification

  • Gated communauty

  • Edge city