Il traversait sa vie

« Il lui semblait traverser non pas la campagne poudrée de givre mais toute sa vie jusqu’à présent transparente et tranquille, comme si c’était le spectacle d’une dévastation qui l’attendait là bas, au pied des collines où sommeillait la ville » 

Cette phrase nous semble très symbolique et très métaphorique. Le personnage roule seul et de nuit, dans la solitude et le calme,  il voit défiler sa vie devant lui. Le personnage se perd dans ses pensées.
On peut également trouver une métaphore. La route pourrait représenter le déroulement de sa vie. c’était jusqu’à présent une campagne calme et poudreuse mais il sait qu’il va à l’encontre de problèmes. On ressent une sorte de fatalité. On pressent un décès.
C’est quelque chose de fréquent dans la vie, de réfléchir sur son existence, sur ses problèmes.
Par exemple, on pourrait retrouver la même situation lorsque un individu écoute de la musique.

« La musique profondément ancrée dans la pièce, il avait le regard perdu dans le vide, voyant en chaque note une émotion différente. Les  instruments étaient accordés et les notes passaient à une vitesse impressionnante, comme chaque année d’une vie. Les refrains lui redonnaient une seconde jeunesse et lui faisaient presque oublier que la fin du morceau de musique arrivait à grand pas »

Thaïs HERREBOUDT.
Emma MELCHIORI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *