Ciel Montmailler!

Billet de blog rédigé à partir du travail d’Agathe V., élève de 2nde Patrimoines/HIDA à l’issue du vernissage de l’exposition organisée au CDI du 29 mars au 12 avril et de la séance consacrée au travail de Stéphane Montmailler

Touche à tout, Stéphane Montmailler, artiste invité au Lycée Honoré d’Urfé, expose avec plaisir depuis vendredi dans notre cher CDI!!

Pour inaugurer son exposition, il nous a offert une performance en direct vendredi 29 mars à 16h. Il nous a impressionnés et éblouis!! Derrière une toile en lycra récupérée dans un Emmaüs roannais, un modèle se prête au jeu et offre son corps à l’artiste qui trace à l’argile les contours d’un individu en plein « essor ». Une performance qui a été, mutatis mutandis, reproposée à la MDL mercredi 2 avril.

Affiche de l’exposition qui se tient en ce moment au CDI du lycée

Au cours du temps d’échange qu’il nous a consacré mardi 2 avril, Stéphane Montmailler a expliqué sa manière de travailler. Il utilise principalement des supports recyclés, en lien ou non avec le passé de la ville de Saint Étienne et de sa région. Loin d’intellectualiser son travail, il laisse aller sa main en s’interdisant de recourir au pinceau! Surtout, il vise à nous étonner, à nous surprendre. A telle enseigne qu’il parle, avec humour, d' »étonnimisme » pour définir sa « philosophie ». Tout un programme! Auquel on adhère, évidemment!

Les œuvres exposées au lycée ont été réalisées sur commande, en deux mois. Deux mois seulement pour penser et réaliser des oeuvres en lien avec la thématique du corps en mouvement, du corps qui danse. Il s’agissait en effet de faire le lien avec le projet danse mené avec des terminales et des 1ères cet hiver, projet qui a par ailleurs été filmé par les élèves de 2nde de l’option Cinéma audiovisuel (CAV) et qui sera prochainement monté et proposé aux lycéens.

Genre, Stéphane Montmailler

L’objectif de Stéphane Montmailler est de nous faire interagir avec ses œuvres, de nous laisser la liberté de les interpréter à notre manière, à l’aune de notre sensibilité personnelle. Bref, il abandonne, d’une certaine manière sa paternité et laisse ses oeuvres vivre leur vie au motif que c’est le regardeur qui fait l’oeuvre…

Autodidacte, Stéphane Montmailler n’était point destiner à devenir artiste bien que s’intéressant déjà, dans son adolescence, à l’Art. Quoiqu’ayant fait des études d’histoire, il est à présent bel et bien concentré sur l’Art sous toutes ces formes. De la peinture à la sculpture en passant par la performance, l’installation ou le décor de théâtre, Stéphane Montmailler est à n’en pas douter un touche à tout, un remarquable touche à tout!

Podium, Stéphane Montmailler

Une œuvre particulière a retenu mon attention. Elle est divisée en trois panneaux, trois châssis assemblés ensemble. Le titre de l’œuvre est inscrit sur l’œuvre elle-même, Podium. On y voit trois hommes qui sont en compétition ; ils sont vêtus d’un simple short blanc. Les ombres et constates sont magnifiques, on a l’impression que ces trois hommes vont d’un instant à l’autre jaillir du tableau et poursuivre leur course effrénée. Qui gagnera? Le peintre nous laisse l’imaginer. C’est donc avec curiosité j’espère, que vous viendrez les contempler!! Eux et les autres figures/personnages qui peuplent les peintures de Stéphane Montmailler!

Etreinte, Cé koi ya ? Stéphane Montmailler

Laisser un commentaire