Antonio Fuentes

Nous fêtons cette année les 120 ans de l’alternative d’un torero qui était il y a une centaine d’année une véritable figura et qui depuis est un peu retombé dans l’oubli de la mémoire des aficionados.

Antonio FuentesAntonio FUENTES Y ZURITA

Il est né à Séville de 15 mars 1869 et il y a aussi fini sa vie le 9 mai 1938.

Il s’est habillé de lumières pour la première fois le 16 août 1887 à Guillena et il s’est présenté à Madrid comme banderillero le 31 mai 1891. Il a pris l’alternative dans la capitale espagnole le 17 septembre 1893 des mains de Fernando Gómez “El Gallo” avec le toro “Corredor” de José Clemente, après avoir travaillé aux ordres de divers matadors. En 1903 il a reçu une grave blessure à Saragosse mais il a triomphé à Madrid l’année suivante le jour de la mort d’El Espartero. Sa carrière a été caractérisée par des hauts et des bas avant de se retirer en 1908 mais est réapparu en 1911 puis en 1921 à Lima.

Artiste aux banderilles – ses quiebros étaient célèbres – et à la muleta, l’épée était son point faible. Il est sans doute le torero le plus important après Guerrita et avant l’arrivée du duo Bombita-Machaquito même s’il se hissera souvent à leur hauteur.

fuente cite al piton contrarioOn voit sur cette photo Fuentes en train de « citer » à la corne contraire


Laisser un commentaire