La prison

Le livre retrace l’histoire d’un jeune homme qui a fait de la prison pour le meurtre de son père. Tout au long du livre le personnage nous retrace son histoire d’amour avec une jeune fille avant la prison et ses sentiments pendant son incarcération.Il nous raconte également les rapports qu’il a avec son codétenu.Et puis il nous raconte petit a petit comment il en est arrivé a tuer son père, lui qui est un garçon timide et soumis à l’autorité. Il nous raconte la vie de ses parents et son frère avant sa naissance puis son adolescence. Il nous parle aussi de son ressenti au sein de sa famille, les tensions, la place de chacun et sa propre place.Il nous raconte donc son histoire en faisant des sauts dans le passé et le présent, la prison, jusqu’au jour fatidique de la mort de son père.
J’ai bien aimé ce livre de Brigitte Giraud tout d’abord car je ne m’attendais pas à la fin de l’histoire, à aucun moment dans son récit il nous dit qu’il est innocent. « J’ai dit que c’était moi qui avais tiré. Ils n’ont eu aucun mal à l’admettre. » (page 152)
Ensuite le livre m’a permis d’avoir une vision plus réaliste de la prison, alors que je n’en avais que des préjugés, grâce aux nombreuses figures de style utilisées.« les matins à la prison sont comme des matins d’hiver. la première sensation est le froid autour mais aussi à l’intérieur. » (page 23)
Enfin la relation qu’entretien Marianne et le narrateur me semble compliquée. A la fin du livre on comprend que le narrateur s’est dénoncé à sa place, mais cette dernière ne lui rend pas visite lors de son incarcération. »Marianne, nous en sommes aujourd’hui au même point. c’est-à-dire nulle part. Tu t’es retranché au plus secret de toi même. » (page 20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *