Confinons-nous avec les Cowboys !

Je l’attendais avec impatience. Je m’en faisais une joie et comptais sur cette sortie familiale à la Halle Tony Garnier de LYON pour nous mettre tous de bonne humeur. Quoi de mieux pour faire résonner le printemps de chansons et musiques entraînantes qu’assister au concert de son groupe country folk rock alternatif préféré ! Mais le covid-19 a tout gâché : le spectacle du 27 mars 2020 n’aura pas lieu ! En effet puisque tout s’arrête sur la planète, les Cowboys Fringants le sont beaucoup moins, confinés de l’autre côté de l’Atlantique, au Québec…

Peut-être que le nom de ce groupe vous dit tout de même quelque chose puisque Press’qu’Isle en juin dernier en avait parlé avant leur venue au Théâtre antique de Vienne, le 22 juillet 2019. Un concert en plein air absolument génial avec une ambiance de folie ! C’est d’ailleurs là, leur plus grande force. Les Cowboys Fringants sont capables de faire vibrer plusieurs milliers de personnes grâce à leurs chansons, alors qu’elles parlent de sujets plutôt graves. Les expressions et l’accent québécois donnent un charme fou à ces artistes qui se donnent sur scène avec autant d’énergie que d’engagement ! En cela, ils peuvent plaire aux parents et aux ados !

Si on recherche sur Wikipédia, on peut apprendre que l’auteur-compositeur principal du groupe, Jean-François Pauzé, se dit influencé dans l’écriture de ses textes par  l’ensemble des groupes francophones canadiens. Le social, la politique et l’histoire du Québec sont des thèmes récurrents des Cowboys Fringants car selon lui, « pour comprendre et se situer dans ce monde, il faut préalablement connaître ses racines et son histoire, l’origine de toute identité ». Un de leurs principaux combats est l’écologie, un thème qui revient régulièrement dans leurs chansons. C’est pourquoi nous les programmons souvent dans les émissions de radio que le Club médias anime sur Crock radio !

Visuel de l’album LES ANTIPODES 10/2019
@LesCowboysFringants

Pour vous imprégner de l’ambiance musicale des Cowboys Fringants, quoi de mieux que de les écouter ? Je vous propose une playlist pour découvrir leur univers : Kmie se confine avec les Cowboys. Cette sélection de titres reposent sur cinq albums différents, réalisés au fil des années, parmi lesquels Les Antipodes, leur dernier opus sorti en octobre 2019 et le dixième depuis leurs débuts, il y a plus de vingt ans ! Le choix des chansons a bien évidemment un rapport avec l’actualité de ces dernières semaines ; c’est pourquoi l’ordre à son importance…

Une attention spéciale au titre « Plus rien« , le cinquième de l’album La Grand-Messe, qui parle de la disparition des êtres vivants sur Terre et qui résonne particulièrement en cette période de pandémie… Heureusement, les trois dernières chansons de la sélection sont, elles, porteuses d’espoir avec : « On tient l’coup« , « Tant qu’on aura de l’amour« , « Ici-bas« …

Alors, attendons avec impatience le retour des jours meilleurs… et des Cowboys Fringants à LYON le vendredi 13 (!) novembre 2020 pour le spectacle tant espéré !

Bonne découverte et bonne écoute. J’attends vos commentaires !

Combien de pas pour sortir de l’ombre ?

Carole Trébor a parfaitement raconté son histoire dans le roman biographique Combien de pas jusqu’à la Lune qui est un coup de cœur personnel de l’automne 2019.

1ère de couverture dur roman biographique de Carole Trébor

Katherine Coleman Johnson s’est éteinte ce lundi 24 février 2020 dans sa 102 ème année. Elle a incarné à elle seule la lutte contre les discriminations liées à la couleur de peau mais aussi le combat pour que la place des femmes soit enfin reconnue dans la communauté scientifique, aux Etats-Unis puis dans le monde entier.

Katherine Coleman Goble Johnson d’hier et d’aujourd’hui…

Grâce à son don pour les mathématiques et par son travail acharné, elle est celle qui a calculé notamment  la trajectoire précise ayant conduit l’Homme jusqu’à Lune. Son destin hors du commun ainsi que celui de ses acolytes entrées comme ingénieure et calculatrices à la NACA -devenue la NASA- a été porté à l’écran dans le film Les figures de l’ombre.

Une figure de l’ombre entrée dans la lumière…

Ce film plébiscité par le public plus que par la critique, reste un plaidoyer pour la cause féministe et l’engagement militant des scientifiques non masculins… Précipitez-vous sur la VOD si vous ne l’avez pas encore vu.

 

 

« Elles voulaient changer leurs vies, elles ont changé l’histoire » telle est la citation proposée sur la jaquette du support vidéo en langue française…

Le saviez-vous : la célèbre poupée mannequin Barbie de la marque Mattel dans sa série consacrée aux femmes d’exception présente un modèle « Katherine Johnson »…

Katherine Johnson, plus qu’une poupée !

 

 

 

 

 

Après sois belle et tais-toi, sois intelligente et fais avancer le monde !

Quatre ans après ce vendredi 13 novembre 2015 dramatique…

Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015 par des terroristes se réclamant de l’état islamiste, la France se souvient et rend hommage aux victimes…

Ce mercredi 13 novembre, vers 9 heures, à Saint-Denis, aux abords du Stade de France, là où l’un des trois attentats du 13 novembre 2015 s’est produit, des familles  déposent des fleurs devant la plaque dressée en mémoire aux victimes.

Fleurs de novembre
@MagRR

Des cérémonies sont prévues toute la matinée pour rendre hommage aux 130 morts et plus de 350 blessés à Saint-Denis et à Paris. Après le nord de la capitale, ce sont aux différentes terrasses visées par les attentats ainsi qu’au Bataclan, salle de spectacle, que les personnalités politiques et tous les anonymes se sont rendus. Minute de silence, dépose de gerbes de fleurs et lecture des noms de toutes les victimes constituent l’essentiel de cette commémoration sobre et recueillie.

Autour de la Maire de Paris, Anne HILDAGO, sont présents la Ministre de la Justice (Garde des Sceaux) Nicole BELLOUET, le Ministre de l’Intérieur Christophe CASTANER, et son Secrétaire d’Etat Laurent NUÑEZ.

Pour nous qui avions neuf ans quand cela s’est passé, ces cérémonies semblent un peu floues. On ne peut que se demander comment de tels actes peuvent être commis. En tout cas, année après année, l’émotion est toujours palpable.

Pour illustrer notre propos, Kmie nous a indiqué qu’un spectacle intitulé « Vous n’aurez pas ma haine » a été joué la veille (mardi 12 novembre au soir) au Théâtre de Vienne. Seul en scène un comédien lit la lettre ouverte d’Antoine Leiris, journaliste et papa d’un petit garçon, dont la compagne Hélène est morte au Bataclan. Il témoigne que malgré le chagrin et la perte d’un être cher, la vie continue… Il signifie aussi que les semeurs de terreur n’ont pas gagné et ne gagneront jamais.

Adélaïde et Justine, élèves de la classe médias.