Derniers délais

La fin de l’année approche à grands pas !

Tous nos voeux de réussite pour vos examens !

Mais que ces derniers jours passés ensemble ne vous fassent pas oublier de retourner vos livres !
Image Pixabay 
pingouin livres

Les dates limites sont fixées au :

1er juin pour les Premières et Terminales
7 juin pour les Secondes et Troisièmes
13 juin pour les Quatrièmes
16 Juin pour les Sixièmes et Cinquièmes

« Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle » de Hervé Giraud

histoire du garçonLe garçon du titre, c’est le narrateur. Nous ne connaîtrons pas son prénom. Le chien c’est Rubens, le dalmatien qui a à peu près le même âge que le garçon. Le garçon a une soeur jumelle, Cali. Unis « comme les trois doigts de la main (de la tortue Ninja) », ils ont la vie et la joie devant eux. Jusqu’au malaise de Cali au collège, jusqu’à l’annonce d’une tumeur incurable et à la disparition simultanée de Rubens…Ne reste qu’au garçon abandonné des parents dévastés. Commence alors une quête vers le chien perdu afin d’échapper à la « tristesse éternelle »…

Magnifique ! Loin d’une littérature jeunesse stéréotypée, des mots justes et émouvants pour dire l’indicible de la perte et de la maladie. 

« La tête ne sert pas qu’à retenir les cheveux » de Sabine Panet et Pauline Penot

teteAprès le « Le coeur n’est pas un genou que l’on peut plier »,  nous retrouvons les femmes de la famille Bocoum.

De retour du Sénégal à Villepinte en banlieue parisienne, les filles de la famille Bocoum poursuivent leur chemin entre traditions et émancipation, entre préjugés et liberté. Dado, l’aînée, scientifique reconnue, est amoureuse mais elle devra affronter de potentiels beaux-parents racistes; Awa, la cadette découvre lors d’un examen médical qu’elle est excisée. Pourquoi une telle pratique ? Pourquoi ne s’en souvient-elle pas ? Pourquoi n’en a-t-elle jamais parlé avec sa mère, Aminata ? Comment protéger ses petites soeurs ? Ernestine se lance dans les castings et en découvrent bien vite les limites…mais sans compter sur sa détermination et la fraîcheur de son humour. Enfin, du chaos à l’apaisement, la visite de la grand-mère Nawdé ne passera pas inaperçue…

Ni jugement ni voyeurisme ni fatalisme mais de l’intelligence, de l’humour sur fond de réconciliation. Une lecture épanouissante qui rend heureux. 

« Le val de la morte embrassée » de Michel Honaker

val

Le très secret Lord Denholm, ancien magnat de la presse accorde une interview à une jeune journaliste « free-lance » Jubella Sinocare. Lors de cette étrange rencontre, Jubella découvre le manoir de Denholm Mansion, croise Ivan, le serviteur coiffé d’un chapeau à bougies, admire un chef d’oeuvre caché de Turner « Le Val de la morte embrassée » tandis que Lord Denholm évoque l’histoire des Eveilleurs…Le lendemain Lord Deholm est retrouvé assassiné. Envoûtée par le tableau et intriguée par la révélation de Lord Deholm, Jubella se lance dans une enquête aussi périlleuse que fantastique…

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment plein de rebondissements : suspense, amour, fantastique, voyage, trahison, quête d’identité, Bien contre le Mal…et tout cela en un seul volume ! 

Derniers titres de l’auteur au catalogue

« Chasseur noir » COLLEGE

« Le département du diable » COLLEGE

« En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut

bojanglesOù comment l’amour fou peut conduire à partager la folie en famille.

Le récit à deux voix, du père, d’un côté,  du fils, de l’autre, évoque l’excentricité puis le basculement vers la folie de la femme, de la mère, de la femme-enfant que chacun aime sans conditions. Le drame est à fleur de texte autant que la chanson « Bojangles » de Nina Simone.

Un premier roman déjà largement salué par la critique, un coup de coeur de vos documentalistes. 

Citation

« Et c’est sur ce « peut-être » que  tous les jours nous dansions et faisions la fête ».

Autour de l’amour fou et de la folie

« L’Ecume des jours » de Boris Vian  LYCEE

« Le horla » de Guy de Maupassant COLLEGE

« Amok » de Stefan Zweig LYCEE

 « Rien ne s’oppose à la nuit » de Delphine de Vigan LYCEE

Sur le blog autour de la musique

« Bluebird » de Tristan Koegel LYCEE

« Journal d’un vampire en pyjama » de Mathias Malzieu

vampireQuatrième de couverture

« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. »

Mathias Malzieu raconte l’année où il est devenu un vampire, sa survie dépendant du sang des autres. La cause ? Une maladie du sang aussi foudroyante que grave, l’aplasie médullaire. Son journal témoigne de cette année de douleur où la maladie a suspendu le temps et le mouvement. Et pourtant, Mathias Malzieu parle avec  la Dame Oclès, remercie les Nymphirmières, invente « le rêve instantané » et le label Eggman, et surtout il y a les « yeux de Rosy »… L’écriture est poétique, foisonnante, inventive, humoristique. Une lecture bouleversante.

Du même auteur au catalogue

« Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi » COLLEGE

« La mécanique du coeur » COLLEGE

Sur le thème de la maladie

« La maladie de Sachs » de Martin Winckler LYCEE

« Les captifs » de Joseph Kessel LYCEE

« Un chagrin de passage » de Françoise Sagan LYCEE

« L’écume des jours » de Boris Vian LYCEE

« D’autres vies que la mienne » de Emmanuel Carrère LYCEE

« L’autre coeur » de Irène Cohen-Janca BIBLIOTHEQUE 6°

« Je suis CharLiberté ! » de Arthur Ténor

charlibertéExtrait de la quatrième de couverture

Choqué par les attentats du 7 janvier 2015, et particulièrement par le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, un collégien de 15 ans prend brutalement conscience que les valeurs de la République, ses valeurs sont en danger. Sa réaction est de créer un journal satirique, avec trois camarades de sa classe de 3ème, dont un dessinateur talentueux. Pourtant, très vite ils doivent faire face à des réactions qui visent à réduire, voire anéantir leur libre expression…

 La liberté d’expression est quelque chose de fragile et c’est en risquant de la perdre qu’on ressent un vide immense : démonstration et transposition dans un  collège au lendemain des attentats de janvier 2015. Un texte percutant, drôle, tragique, émouvant. La clarté du propos est une nouvelle fois la signature de l’auteur. Un titre à part, qu’on se le dise…

Du même auteur 

« L’enfer au collège » BIBLIOTHEQUE 6°

« Il s’appelait …le soldat inconnu » COLLEGE

 « A mort l’innocent! » COLLEGE

« Né maudit » COLLEGE

« 10 jours sans écrans » de Sophie Rigal-Goulard

joursExtrait de la quatrième de couverture

Ce matin, la maîtresse nous a proposé de relever un défi. Passer dix jours entiers sans écrans ! Pas de télé, pas de console, d’ordinateur, de tablette ou de téléphone emprunté à nos parents… J’ai éclaté de rire. C’est impossible, bien sûr.

Et pourtant ils y arriveront ! Mais ce n’est pas tant cette fin attendue qui tient en haleine que les portraits de ces écoliers d’aujourd’hui, les pistes de réflexion sur le « qu’est-ce-qu’on -va-faire-aujourd’hui » ? Une histoire pour ouvrir le débat sur l’addiction, les relations interpersonnelles…avec des adultes déconnectés, évidemment ! 

Sur le même thème

« La vie sans portable » de Gep COLLEGE

« Accros aux écrans » de Philippe Godard DOCUMENTAIRE

« Guide de survie pour accros aux écrans ou comment garder ton ordi ET tes parents » de Serge Tisseron DOCUMENTAIRE

« Le chat sur le mur » de Deborah Ellis

chatClaire est morte à 13 ans, quelque part aux Etats-Unis. Elle s’est réincarnée dans le corps d’un chat errant à Bethléem en Cisjordanie. A la suite d’une course-poursuite avec d’autres chats errants, elle se retrouve dans une maison palestinienne devenue poste d’observation pour deux soldats israéliens. C’est l’occasion de raconter ses souvenirs de jeune adolescente américaine loin de sa vie d’aujourd’hui. Mais les événements vont se précipiter et le chat-Claire, bien malgré lui, va se retrouver au coeur du conflit qui déchire cette région du monde non sans avoir fait la connaissance du petit garçon qui se cache dans la maison…

Entre le conte fantastique et le roman historique, ce texte ne peut pas laisser indifférent. Deborah Ellis nous offre un message de paix grâce à ce chat qui comprend toutes les langues et qui aime les hommes tels qu’ils sont. Ce livre interroge sur le sens à donner à sa vie.

« Books can help us remember what we have in common ». Deborah Ellis

Du même auteur au catalogue

« Parvana : une enfance en Afghanistan » COLLEGE

« Le voyage de Parvana » COLLEGE

Sur le conflit israélo-palestinien 

« Israël-Palestine : une terre pour deux » de Gérard Dhôtel DOCUMENTAIRE

« Israël: L’Etat inachevé » de Gilles Paris DOCUMENTAIRE

« Les petites reines » de Clémentine Beauvais

reinesOn les a élues «Boudins de l’année» sur Facebook. Mais Mireille Laplanche et ses «boudinettes». Hakima et Astrid, n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort ! Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris… … pour s’incruster à l’Elysée ! Place aux Petites Reines !

Voilà pour une quatrième de couverture qui pourrait nous faire passer à côté de ce texte désopilant, truculent et optimiste ! Une leçon de résilience pour des sujets aussi douloureux que le harcèlement, la différence, l’absence du père…Un livre qui fait du bien, un livre qui rend heureux !

Des idées de lecture sur le thème des différences

 » 3 filles et 10 kilos en trop » de Jacqueline Wilson Bibliothèque 6°
« Wonder » de RJ Palacio COLLEGE
« La belle Adèle » de Marie Desplechin Bibliothèque 6°
« Ben X » de Nic Balthazar LYCEE
« La caravane » de Kochka Bibliothèque 6°
« La cicatrice » de Bruce Lowery COLLEGE
« Le clan des zéros contre-attaque » de Michaël Fry Bibliothèque 6°
« Le clan des inadaptés » de Martin Page COLLEGE
« Le monde de Charlie » de Stephen Chbosky LYCEE
« Olympe de Gouges : non à la discrimination des femmes » de Elsa Solal COLLEGE
« Les mots indispensables pour parler du sexisme » de Jessie Magana DOCUMENTAIRE
« Ces intolérances ordinaires » de Philippe Godard DOCUMENTAIRE
« La fabrique de filles : comment se reproduisent les stéréotypes et les discriminations sexuelles » de Laure Mistral DOCUMENTAIRE