Comment les bactéries font elles pour infecter notre organisme ?

L’ingéniosité de l’homme à l’épreuve des malignes bactéries…

Comment les bactéries font elles pour infecter notre organisme ? Quelles « armes » leur permettent de passer à travers les mailles du filet de notre système immunitaire ?

bacilles

bacilles

voir le cours de SVT

C’est ce que tentent de comprendre l’équipe de Thomas Henry chercheur à l’Inserm et ses collaborateurs du CNRS de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et de l’ENS de Lyon regroupés au sein du Centre international de recherche en infectiologie (CIRI). Dans un travail publié dans la revue Nature Communication les chercheurs se sont intéressés à un composant clé du mécanisme d’évasion des bactéries et trouvé chez l’homme, l’acteur majeur de leur détection.

Télécharger le communiqué de presse :  CP-inserm
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Des primates clonés comme Dolly

Des chercheurs en Chine sont parvenus à faire naître pour la première fois des primates génétiquement identiques par la même technique de clonage utilisée il y a plus de vingt ans pour la célèbre brebis Dolly, premier mammifère cloné.

Qui est Dolly?

Le 5 juillet 1996, les chercheurs du « Roslin Institute » à Edinburg annonçaient la naissance du premier mammifère cloné à partir de cellules adultes

Cliquez ici pour voir l’animation sur Brainpop : le clonage de Dolly

Les deux macaques clonés

Zhong Zhong et Hua Hua » Les deux macaques crabiers (Macaca fascicularis), baptisés Zhong Zhong et Hua Hua, ont respectivement huit et six semaines et sont pour le moment en bonne santé après ce clonage somatique (par cellules non reproductrices), se sont félicités les scientifiques… Lire la suite sur Science et Avenir.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Les premiers hommes modernes découverts hors d’Afrique

La sortie d’Afrique de notre espèce Homo sapiens vient d’être repoussée d’au moins 60 000 ans par rapport à ce que l’on pensait jusqu’à présent. C’est la découverte faite par une équipe internationale impliquant une trentaine de scientifiques, dont des chercheurs de l’Institut de recherche sur les archéomatériaux (CNRS/Université Bordeaux Montaigne/UTMB/Université d’Orléans), du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CNRS/CEA/UVSQ) et du laboratoire De la Préhistoire à l’actuel : culture, environnement et anthropologie (CNRS/ministère de la Culture/université de Bordeaux). Les résultats sont publiés le 26 janvier 2018 dans Science.

Télécharger le communiqué de presse : CP UBordeaux
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Une vie de dengue : de nouvelles cibles antivirales identifiées pour combattre ce virus

Une vie de dengue : de nouvelles cibles antivirales identifiées pour combattre ce virus

NB:La dengue, aussi appelée « grippe tropicale », est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques du genre Aedes

dengue

Le virus de la dengue – comme tous les autres virus- détourne à son profit de nombreuses fonctions de la cellule hôte pour accomplir son cycle infectieux. Des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de l’Université Paris Diderot viennent d’identifier, pour la première fois, l’ensemble des facteurs cellulaires qui interagissent avec le virus au cours de sa réplication. En apportant la preuve de concept qu’il est possible d’inhiber certaines de ces molécules, les scientifiques ouvrent la voie à la possibilité de nouvelles thérapies antivirales contre la dengue mais aussi contre d’autres virus de la même famille tels que le virus ZIKA ou celui du Nil occidental. Ces travaux sont publiés dans la revue Cell Reports.

Télécharger le communiqué de presse :  CP Inserm Dengue
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page