Méthode : le Plan de la dissertation ?

Introduction (3/4 d’une page) , composée de 3 paragraphes :

  • Amorce : il s’agit d’introduire par des questions quotidiennes le sujet de dissertation ou la question posée par le texte.
  • Problématique : montrer en quoi cette question pose problème, car a) plusieurs réponses sont possibles b) elle repose sur des présupposés qui sont discutables
  • Annonce du plan : dans la dissertation, des parties construites, dans la dissertation sur texte du plan du texte. Dans les deux cas, il s’agit d’énoncer la structure logique de la démonstration pour guider le lecteur : comment montrer ce qu’on pense.

sauter 2 lignes

Développement : (6 pages) 3 parties
Il est composé en général de trois parties. Mais on peut l’envisager en deux ou quatre parties. Une règle : les parties doivent s’enchaîner logiquement, ne pas être juxtaposées et permettre de répondre petit à petit aux difficultés du sujet. Aucune partie et aucun argument ne doit répéter ce qui a été déjà dit.

  • La thèse de bon sens (1- 1,5 page) (sauter 1 ligne)
  • L’examen critique des difficultés (« ) (sauter 1 ligne)
  • La réponse finale, concept le plus abouti (« )

Vous devez voir s’esquisser différents sens des concepts opérateurs et thématiques. Ce sont ces sens qui vous feront trouver vos parties et non une réponse oui ou non.

Je le rappelle, une dissertation est un prétexte pour élucider une notion, autrement dit, à la fin, ce que l’on veut c’est une définition plus précise de celle-ci. C’est donc cela qui doit guider votre plan.

Pour vous aider, vous pouvez faire précéder le titre de chaque partie/réponse par « si je comprends le (travail et le bonheur) comme (…..) alors (réponse).

L’ordre des parties est guidé principalement par deux choses : commencez par le plus évident, intuitif, bien-connu pour finir par le plus élaboré et ce que vous choisissez comme réponse définitive, la meilleure pour vous. Il faut souvent commencer par savoir où on veut arriver pour savoir d’où il faut partir, ce à qu’il faut avoir refusé, contredit initialement.

Même si vous allez proposer des arguments contraires, voire contradictoires selon vos parties, plutôt que le traditionnel plan dialectique (thèse/antithèse/synthèse) rarement bien compris et exécuté par les élèves, je vous conseille d’envisager le plan comme une progression, un processus de réflexion et d’approfondissement du plus évident au plus profond, de la surface au cœur (œuf coquille, blanc, jaune) correspondant aux différents sens du concept thématique.

Entre chaque partie, il faut une transition logique, qui fasse le bilan de ce qu’on a montré et des difficultés qu’on rencontre.
Chaque partie doit être composée :

  1. d’une phrase d’amorce qui présente la thèse alors défendue, et comment elle le sera.
  2. de trois (entre deux et quatre) paragraphes qui énoncent les arguments permettant de justifier-démontrer- discuter la thèse défendue.
  3. D’une petite synthèse-transition reprenant ce qui a été montré et les problèmes posés. Chacun de ces moments constitue un paragraphe. A chaque fois , on va à la ligne et on fait un alinéa de trois carreaux.

Comment rédiger l’argumentation de la dissertation ?
Chaque paragraphe doit démontrer un argument en faveur de la thèse, ou le fait qu’une objection critiquant cette thèse n’est pas fondée. Pour cela, il doit contenir :

  1. l’énoncé de l’argument.
  2. des connaissances comme des définitions ou des explications du cours qui justifient cet argument. Celles-ci peuvent s’appuyer sur un auteur philosophique ou sur le cours …
  3. un exemple qui illustre votre propos et aide le correcteur à voir si vous avez compris ces explications. En cela, il doit être précis et parfaitement en rapport avec l’argument.
  4. une synthèse qui fait le point : ce qui est montré, ce qui est encore discutable et que le second argument doit aider à résoudre.

sauter 2 lignes

Conclusion (5-10 lignes)

  • reprendre la thèse que l’on a voulu montrer et qui permet de répondre aux questions
  • rappeler rapidement comment on a fait pour la démontrer
  • PAS D’OUVERTURE : CELA PROUVE QUE VOUS N’AVEZ PAS FAIT LE TOUR DE LA QUESTION ET QU’IL MANQUE DES PARTIES DANS VOTRE DEVELOPPEMENT

Pour écrire :

  • Utiliser 2 copies doubles grand format en laissant une marge
  • N’utiliser qu’une couleur (bleu ou noir).
  • Écriture lisible et sans rature.
  • Respecter l’espacement entre les paragraphes.
  • N’utiliser aucune abréviation.
  • Ne faire apparaître aucun titre de partie. C’est le travail des transitions.
  • Soigner l’orthographe et la syntaxe.
  • Travailler le style.

Cf. 20 conseils pour bien rédiger

Exemple :

La liberté est-elle illusoire ?

Exemple de plan possible :

I) La liberté est un sentiment immédiat : la thèse du libre arbitre

Au premier abord, la liberté semple être innée, immédiate, un sentiment que tout un chacun a (capacité de faire des choix, de décider, refuser).

transition : Ce sentiment de liberté est peut-être une illusion révélant simplement l’ignorance des causes qui nous déterminent. La souveraineté du sujet est sans doute à relativiser.

II) La critique déterministe du libre arbitre

Les différents déterminismes (physiques, physiologiques, psychiques, sociales…).

transition: Faire de la liberté une illusion nous ôte notre statut de sujet, de personne et en particulier morale et juridique. Peut-on alors soutenir l’irresponsabilité du sujet ? (enjeu)

III) La liberté est à conquérir : de la libération à la quête d’autonomie

La connaissance de ce déterminisme, sa prise de conscience peut nous permettre de nous en libérer, nous émanciper. La liberté serait donc davantage à conquérir, une tâche à sans cesse recommencer. L’illusion serait de croire la posséder de manière évidente et immédiate. De plus, On ne peut justifier, expliquer ses actions par ces déterminismes au risque de déresponsabiliser et rendre impossible morale et justice.

(chaque argument sera une réponse aux déterminismes évoqué en II)

La plupart des conseils prodigués proviennent de cette page. http://www.lyc-cassin-gonesse.ac-versailles.fr/spip.php?article101

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *