« Basse voltige » par Régis Présent-Griot

Il y a quelques mois, j’ai recherché pour le cours sur la chanson Ta seule destination cet article de Régis Présent-Griot, paru dans La Gazette de Berlin* en 2006. Ce texte, lu dans l’édition papier du journal, m’avait à ce point touchée que je m’en souvenais encore parfaitement, près de 10 ans plus tard.

Basse voltige

Il y a 20 ans, le 6 décembre 1986, en plein conflit opposant étudiants et gouvernement, le lycéen que j’étais apprenait consterné la mort du jeune Malik Oussekine.

Malik Oussekine avait 22 ans, il était étudiant à l’École Supérieure des Professions immobilières. Souffrant d’insuffisance rénale, il devait être dialysé trois fois par semaine.

Un jeune fonctionnaire des finances, qui rentrait chez lui ce soir-là, a décrit ainsi la scène : « Au moment de refermer la porte, après avoir composé le code, je vois le visage affolé d’un jeune homme. Je le fais passer et je veux refermer la porte. Deux policiers s’engouffrent dans le hall, ils se précipitent sur le type réfugié au fond et le frappent avec une violence incroyable. Il tombe, ils continuent à frapper à coups de matraque, de pieds dans le ventre et dans le dos. »

Les policiers concernés faisaient partie d’une brigade motorisée nommée les « voltigeurs ».

Souvenir. Respect. Dans une vie, il y a des jalons…

 

Ici. Maintenant. Je vous souhaite une bonne lecture et une bonne Saint-Nicolas.

© Régis Présent-Griot, La Gazette de Berlin, décembre 2006

Article reproduit sur ce blog avec l’aimable autorisation de Régis Présent-Griot.

* La Gazette de Berlin, « unique et francophone des Alpes à la Baltique », est un journal mensuel de Berlin dont le premier numéro date de juin 2006. Le journal en édition papier a existé jusqu’en 2009, et il a été édité et disponible en ligne jusqu’en 2017. Les archives de La Gazette de Berlin ne sont plus en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *