Les pères de l’Histoire

HERODOTE

Historien et géographe né à Halicarnasse (Grèce d’Asie) (486 – 420 av. J-C)

Oeuvre unique : Histoires (Enquêtes)

Hérodote est le premier historien connu. Les 9 livres de ses Enquêtes sont à la fois une vaste description géographique, historique, sociale voire légendaire et mythologique du monde connu des Grecs au V° siècle. L’essentiel de cet ouvrage unique est consacré à la relation des Guerres Médiques entre Grecs et Perses ainsi qu’à ses conséquences pour la vie politique, militaire, sociale d’Athènes au V° siècle.

 

THUCYDIDE

Historien né à Athènes (465 – 395 av. J-C)

Oeuvre unique : Histoire de la Guerre du Péloponnèse

 

Thucydide est le père de l’Histoire moderne, scientifique et raisonnée. Contrairement à Hérodote, il écarte les explications mythologiques, fait preuve de neutralité et de rigueur dans son traitement des sources. Son Histoire de la Guerre du Péloponnèse relate la guerre entre Athènes et Sparte entre 431 et 404 av. J-C

C’est aussi la principale source sur l’Histoire politique d’Athènes au V° siècle.

Miltiade

MILTIADE

 

 (540 – 489 av. J-C)

Archonte d’Athènes (524 av. J-C), Tyran de Chersonèse de Thrace

Stratège athénien (490 av. J-C), général en chef à la bataille de Marathon

 

Membre d’une puissante famille (les Philaïdes, rivaux des Alcméonides et Pisitratides) sans doute originaire d’Egine, il est le neveu de Miltiade l’ancien, fils du fondateur de la colonie de Chersonèse de Thrace au temps de Pisistrate.

Archonte d’Athènes en 524 av. J-C sous Pisistrate, il est nommé comme gouverneur de la colonie de Chersonèse de Thrace par son fils Hippias en 518 av. J-C et subit ainsi la domination perse, participant notamment à la campagne de Darius Ier contre les Scythes.

Il participe à la révolte des cités ioniennes en 499 et s’empare provisoirement de Lemnos et Imbros mais doit fuir l’armée perse et se réfugie à Athènes. Devenu un des dirigeants du parti oligarchique grâce au soutien d’Aristide, il est élu stratège en 490 et profite de son influence pour refuser de se soumettre aux Perses. Nommé commandant en chef, il est, avec Thémistocle, le grand artisan de la victoire de Marathon.

Profitant de son succès, il se fait confier une flotte pour attaquer Paros où il est blessé. A son retour, ses adversaires (dont le père de Périclès) lui intentent un procès en trahison et il meurt en prison des suites de ses blessures. Il est le père de Cimon, autre stratège athénien.

Thémistocle

THEMISTOCLE (525-460)

 Archonte (en 493) puis Stratège d’Athènes en 490 av. J-C.

 

Un des grands hommes politiques de la démocratie athénienne, héros des Guerres médiques et notamment des victoires de Marathon (490 av. J-C) et de Salamine (480 av. J-C). L’homme qui a doté Athènes d’une flotte de guerre, base de sa puissance militaire (la thalassocratie athénienne).

 

Ayant participé à la bataille de Marathon contres Perses en 490 av. J-C lors des Guerres médiques, Thémistocle, devenu dirigeant de la Cité et chef du parti démocrate, conseilla aux Athéniens de construire une flotte de guerre pour repousser toute nouvelle invasion perse. Il fit attribuer l’argent découvert dans les mines d’or du Laurion en 483 av. J-C  à la construction de trirèmes et encouragea les cités grecques à s’unir contre le danger perse.

En 480 av. J-C, il commanda la flotte  grecque victorieuse à Salamine face aux Perses et permit à Athènes de jouer un rôle fondamental dans la victoire grecque des Guerres Médiques. Il poursuivit sa politique par la construction des Longs Murs, murailles entourant la ville d’Athènes et protégeant la route menant au port du Pirée. Son goût du luxe et du pouvoir, son autorité tyrannique lui attirèrent beaucoup d’ennemis qui réussirent à le faire ostraciser en 472 av. J-C. Réfugié à Argos puis en Perse, il devint gouverneur des cités grecques d’Asie avant de mourir à Magnésie.

Aristide le juste

ARISTIDE le juste (550 – 467 av. J-C)

 Stratège d’Athènes en 490 av. J-C, Archonte en 489-488 av. J-C.

 

Un des grands hommes politiques de la démocratie athénienne, stratège puis archonte. Héros de guerre (vainqueur des Perses à la bataille de Marathon et joue un rôle aussi dans les autres batailles des Guerres médiques (490-479 av. J-C), notamment à Salamine (480) et Platées (479). Il est aussi célèbre pour avoir été un des premiers à subir la procédure d’ostracisme inventé à Athènes 4 ans plus tôt.

 

Issu de la famille des Eupatrides (celle d’Isagoras), il est stratège lors de la bataille de Marathon (490 av. J-C) et participe activement à la victoire grecque contre les Perses lors du début des Guerres Médiques. Il s’oppose violemment à son rival et ennemi Thémistocle, chef du parti démocrate dont il dénonce la politique étrangère.

Thémistocle parvient à le faire ostraciser en 483-482 av. J-C mais il est rappelé lors de la seconde invasion perse de 480 av. J-C. Il seconde Thémistocle lors de la victoire navale de Salamine (480) puis joue un rôle capital dans la victoire de Platées (479) qui met fin aux Guerres Médiques.

Ami de Cimon, fils de Miltiade (général en chef lors de la bataille de Marathon), il organise avec lui la Ligue de Délos, qui regroupe les alliés d’Athènes en 477 av. J-C. puis reprend sa lutte politique contre Thémistocle. Il parvient à son tour, et avec l’aide de Cimon, à le faire ostraciser en 472 av. J-C. Sa politique devient plus démocratique et il ouvre également l’archontat à tous les citoyens alors que cette charge était réservée encore aux plus riches.