Rédiger un texte argumentatif

 

 

Dans un texte argumentatif, on demande à celui qui écrit d’exposer son point de vue en abordant le sujet de réflexion sous plusieurs angles.
Le but est de convaincre le destinataire du texte que le point de vue défendu dans celui-ci est le bon.
Le texte argumentatif a une structure rigoureuse.
Voici quelques conseils pour commencer:

- Avant de vous lancer dans la rédaction, prenez le temps de noter toutes les idées qui vous traversent l’esprit, et essaiez de les organiser de manière logique, par thème.
- Pour chaque idée défavorable, essaiez de trouver une favorable, cela pour plusieurs raisons :
* équilibrer les parties de ton exposé
* réfuter par avance les arguments qui pourraient t’être opposés
=> Il faut donc réfléchir à tous les aspects de la question, et ne pas se cantoner à son seul point de vue.

- Il faut ensuite faire plusieurs listes de vocabulaire : celle du lexique que vous allez devoir employer, puis celle des mots de liaison pour assurer la transition entre les parties de votre devoir et enfin, celles de formules qui reviennent généralement dans un texte argumentatif, quelque soit son sujet. C’est généralement plus facile pour ces deux dernières, car vous devez vous être entraînés à les mémoriser pendant votre cursus scolaire.

Il faut s’entraîner à travailler efficacement avec un dictionnaire, et si possible, faire l’effort de mémoriser des listes de vocabulaire par thème.

Une fois que toutes tes idées sont couchées sous forme de notes, vous pouvez commencer la rédaction d’un brouillon. Attention! Le correcteur ne va pas noter votre brouillon : pas la peine d’y consacrer trop de temps car si l’exercice est limité dans le temps, vous risquez de vous faire déborder et de ne plus avoir assez de temps pour la rédaction au propre!

L’INTRODUCTION:

Elle doit être courte et précise. Elle commence par une phrase ‘neutre’ dont l’objectif est d’accrocher le lecteur. Il faut éviter de formules trop vagues ou trop passe-partout du style : « De tous temps les hommes, … »
 
Puis, elle reprend l’intitulé du sujet et annonce la structure du développement argumentatif qui va suivre. Attention à ne pas donner d’emblée une opinion ferme et définitive. Il faut ouvrir son introduction pour donner au lecteur l’envie d’en savoir plus.

LE DEVELOPPEMENT ARGUMENTATIF

Il est généralement composé de plusieurs parties, le plus souvent deux ou trois.

Dans la première partie, on adopte le point de vue contraire à celui que l’on veut défendre.
Dans la deuxième partie, on expose son point de vue.
La troisième partie, qui n’est pas obligatoire, peut être une synthèse de ce qui a été dit précédemment.

Chaque partie est composée d’arguments et de sous-arguments.
On les organise en paragraphes.
Pour maintenir l’intérêt du lecteur, mieux vaut les organiser en partant de l’argument le moins convaincant à celui le plus percutant.
Dans chaque partie, trois arguments organisés en trois paragraphes font bonne mesure.
Chaque paragraphe est introduit par un mot de liaison qui va articuler le développement, et qui va permettre au lecteur de suivre efficacement le fil de votre pensée.
Les sous-arguments peuvent prendre différentes formes : des statistiques, – si vous en avez, des citations, – si vous en connaissez, des proverbes, etc…

LA CONCLUSION:

Vous y rappelez l’intitulé du sujet et résumez votre développement et concluant par une prise de position ferme et définitive (conclusion fermée) ou par une prise de position mesurée ou qui ouvre un nouveau débat (conclusion ouverte).
Dans tous les cas, il faut la soigner, car c’est la dernière impression que vous allez laisser à votre lecteur. Une conclusion ratée, bâclée, embrouillée peut influencer négativement votre lecteur, et vous coûter des points si celui ci doit évaluer votre texte argumentatif.

Clique ici pour voir l’élaboration d’un texte argumentatif de 350 mots environ.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire